Accueil / People / Charlène de Monaco manipulée, cette proche de mauvaise influence…

Charlène de Monaco manipulée, cette proche de mauvaise influence…

Charlène de Monaco manipulée, cette proche de mauvaise influence...

Voilà une information capitale inédite sur l’épouse du prince Albert. Charlène de Monaco manipulée, cette proche de mauvaise influence… Les détails.

Charlène de Monaco serait vraiment au plus mal. La version allemande de In Touch se dit inquiète de son état psychologique… Voilà pourquoi le prince Albert a été interpellé. Mais le média allemand ne serait pas le seul à s’en inquiéter. Les fans de la princesse de Monaco eux aussi, commencent à se faire du sang d’encre pour l’épouse du prince Albert. Charlène de Monaco manipulée, cette proche de mauvaise influence…

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Bekia (@bekiaes)

Les aficionados du palais inquiets pour l’état de Charlène.

Ils craignent surtout l’emprise que pourrait avoir Dawn Earl sur elle. Sa conseillère personnelle serait de mauvaise influence pour la maman des jumeaux, Jacques et Gabriella. « Charlène de Monaco a commencé par se méfier de tous, coupant les ponts un à un, révélait Stéphane Bern, le spécialiste des têtes couronnées ce mois de juillet dernier. Puis elle a cédé aux dires médiocres de quelques profiteurs qu’elle demandait au Palais d’appointer, avant de larguer les amarres », poursuit le présentateur de Secret d’Histoires. Rappelez-vous qu’un an plus tôt, le magazine Paris Match révélait les fonctions de cette « numérologue sud-africaine » loin de plaire sur le Rocher. « Charlène impose cette prophétesse autoproclamée, qui prétend lui dire à qui se fier », indique-t-on.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par @hshprincealbertii


Aucune photo de la principale intéressée n’a jamais été dévoilée. D’ailleurs, aucun des aficionados du palais ne connaît quoi que ce soit de cette « Mme Dawn Earl, conseillère privée de S.A.S. la Princesse« . La presse lui dépeint comme étant une « prophétesse », une « sorcière », une « diseuse de bonne aventure », une « numérologue » voire une « voyante », elle serait une « rescapée d’une secte en Australie ».

Cette seule personne auprès de qui Charlène de Monaco trouverait soutien.

Se sentant à longueur de temps incomprise au sein de la Principauté, l’ancienne nageuse professionnelle aurait trouvé en elle une oreille attentive. La quadra se serait « refermée [sur elle-même] pour se protéger ». Ses présumées « crises de paranoïa »ne porteraient-elles pas un nom ?

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Vanitatis (@vanitatis)