Accueil / People / Stéphane Plaza salement insulté en Bretagne, son projet ne passe pas !

Stéphane Plaza salement insulté en Bretagne, son projet ne passe pas !

Stéphane Plaza salement insulté en Bretagne, son projet ne passe pas !

Stéphane Plaza salement insulté en Bretagne, son projet ne passe pas… Les insultes fusent de partout sur la Twittosphère. Trop-Libre vous dit tout !

Depuis que Stéphane Plaza a appris son souhait de quitter Paris pour vivre en Bretagne, le célèbre agent immobilier de M6 fait couler beaucoup d’encre. Beaucoup de Bretons ne verront pas d’un bon œil à ce qu’il s’installe dans les parages. Stéphane Plaza salement insulté en Bretagne, son projet ne passe pas !

« Merci de participer à l’augmentation du prix de l’immobilier en Bretagne. Grâce à toi, on ne pourra plus être proprio dans notre région »

« Va te f***, Plaza », lui insultait carrément un internaute. « Reste chez toi », « Merci de participer à l’augmentation du prix de l’immobilier en Bretagne. Grâce à toi, on ne pourra plus être proprio dans notre région », peut-on lire des commentaires des pas plus tendres relevés par nos confrères du magazine Public dans son édition en date du 27 août 2021.

Mais il faut croire que ces remarques incendiaires ne suffisent pas à arrêter l’animateur phare à poursuivre son projet. D’ailleurs, cela se concrétisera bientôt. « Avec le télétravail, indique le BFF de Karine Le Marchand. Les gens ont moins peur de venir habiter en Bretagne(…) Le TGV nous permet de faire facilement des allers-retours ». Nos confrères d’Ici Paris ont souligné que cette décision de vivre en Bretagne a été motivée par son état de santé qui ne serait pas au top de sa forme. Récemment, Stéphane Plaza a confié être touché par l’andropause.

Ces raisons pour lesquelles Stéphane Plaza a décidé de s’installer en Bretagne.

« Comme j’ai 51 ans et que je commence à être atteint par l’andropause, j’ai besoin de vent frais, de bien être, d’un climat par trop chaud », indiquait celui qui a un fou besoin de solitude. « Je n’ai pas d’attaches particulières ici. Et puis, vous savez, la célébrité induit une certaine solitudeAvant, je détestais ça, aujourd’hui j’en ai besoin« .