Accueil / People, Show Tv / Sanctionnée par la production, cette ex de Koh-Lanta saisit la justice !

Sanctionnée par la production, cette ex de Koh-Lanta saisit la justice !

Sanctionnée par la production, cette ex de Koh-Lanta saisit la justice !

« Je veux ma prime. Je ne peux pas laisser passer ça » ! Sanctionnée par la production, cette ex de Koh-Lanta saisit la justice ! Les détails…

Estimant n’avoir manqué à aucun des règlements, cette ancienne aventurière est bien déterminée à laver son honneur et réclamer son dû. Sanctionnée par la production, cette ex de Koh-Lanta saisit la justice !

La polémique provoquée par l’affiche de la finale de Koh-Lanta, Les Armes secrètes n’en finit pas encore. De nombreux téléspectateurs du jeu de survie présenté par Denis Brogniart n’ont pas caché leur déception de voir Maxime et Lucie disputer le titre.

Par ailleurs, une autre polémique beaucoup plus grave risque d’entacher la réputation de cette émission phare de TF1. Une ancienne figure emblématique de Koh-Lanta, Les 4 Terres vient d’annoncer une décision d’une lourde conséquence. En effet, Carole Collado intente un procès contre ALP, la société qui produit Koh-Lanta. Elle est dirigée par Alexia Laroche-Joubert.

« Je ne peux pas laisser passer ça…« 

La Sudiste n’a pas apprécié la façon dont la production lui avait traité. Si tous les candidats devaient percevoir une rémunération, celle-ci n’a pas été payée. Selon certains hauts responsables du programme, elle n’aurait pas respecté les clauses du contrat qui conditionne ces avantages pécuniaires. Une affirmation qu’elle ne partage pas du tout. Pour cela, elle a préféré plaider sa cause auprès du conseil des prud’hommes.

« La production nous dit qu’il y a eu des fuites mais sans nous apporter de preuves, tentait-elle de comprendre. Seul le nom de Marie-France était sorti dans la presse belge quelques mois avant la diffusion mais c’est son problème et pas le mien, je veux ma prime. Je ne peux pas laisser passer ça et j’ai fait appel à un avocat« , confiait-elle au micro de TV Mag.

La réponse cash de la production de Koh-Lanta.

Une déclaration réfutée par ALP. Approchée par la rédaction de Purepeople, leur réponse a été très claire. « Contractuellement les aventuriers sont solidaires de la confidentialité de leur participation et du contenu de la saison », affirmait-on.

« Il y a eu une première fuite qui a vu le participant de ladite fuite privé de sa prime, précisait la production. Un rappel des clauses de confidentialité a alors été adressé à tous les autres. Malheureusement, les clauses n’ont pas été respectées ensuite, expliquait-on. Nous avons des preuves qu’il y a eu non-respect de la confidentialité par certains aventuriers ».