Accueil / People, Show Tv / Échanges survoltés entre Alexis Corbière et Géraldine Maillet dans TPMP

Échanges survoltés entre Alexis Corbière et Géraldine Maillet dans TPMP

Échanges survoltés entre Alexis Corbière et Géraldine Maillet dans TPMP

Retour sur ces échanges survoltés entre Alexis Corbière et Géraldine Maillet dans TPMP ce mercredi 02 juin 2021. On vous raconte tout !

Ça chauffait ce 2 juin en direct du plateau de C8 ! Retour sur ces échanges survoltés entre Alexis Corbière et Géraldine Maillet dans TPMP. En effet, le député de La France Insoumise intervenait ce mercredi soir chez Cyril Hanouna.

« Si c’est vrai, ne m’invitez plus jamais » !

Baba et ses chroniqueurs sont revenus ce mercredi sur la réédition contextualisée et analysée de Mein Kampf. L’avocat Arno Klarsfeld et Alexis Corbière, porte-parole de La France Insoumise lors des dernières élections présidentielles ont été conviés pour l’occasion. Contrairement à l’avocat, ce dernier s’est fermement opposé à la publication de la réédition en question. Arno Klarsfeld était même allé jusqu’à comparer La France Insoumise au Rassemblement National. Ce qui a eu le don de fortement contrarier le politique soulignant que ces deux partis sont totalement opposés.

Géraldine Maillet s’était elle aussi, invitée à la discussion. La chroniqueuse de TPMP avait laissé entendre que des rapprochements pouvaient en effet être faits entre le RN et la FI, notamment vis-à-vis des valeurs morales. « Parfois, la France Insoumise est un peu ambiguë sur l’antisémitisme« , lâchait-elle sans ambages. De quoi avoir fait sortir de ses gonds Alexis Corbière. « Non ce n’est pas vrai, donnez-moi un exemple, je prends ce que vous venez de dire pour une insulte. Je n’accepte pas l’antisémitisme, s’était-il insurgé.

Piqué à vif, celui-ci de rajouter : « Si c’est vrai, ne m’invitez plus jamais, Cyril ! Moi, je ne suis pas ambigu ! C’est grave de dire ça, prouvez-le… Vous imaginez ce que vous dites ?, interrogeait-il l’ex-mannequin. (…) C’est infâme, indiquait-il encore avec son air agacé. On ne joue pas avec l’antisémitisme, merde !« .

Valérie Benaïm défend Géraldine Maillet.

Valérie Bénaïm à son tour, a défendu la cause de son amie Géraldine Maillet. Afin de soutenir ses propos, celle-ci de prendre comme exemple le cas de Danielle Obono, une autre députée de La France insoumise. Cette dernière avait au courant de l’année 2017, maintes fois suscité beaucoup de polémiques, particulièrement la période pendant laquelle elle avait organisé des ateliers soi-disant destinés aux personnes « racisées » .