Accueil / People / Cette petite leçon de morale de Beatrice Borromeo à Charlène de Monaco !

Cette petite leçon de morale de Beatrice Borromeo à Charlène de Monaco !

Cette petite leçon de morale de Beatrice Borromeo à Charlène de Monaco !

La longue absence de la princesse commence à peser au sein de la grande famille royale. Si certains se montrent plus compréhensifs, d’autres ne semblent pas tenir compte de ce qu’elle endure dans son pays natal. Cette petite leçon de morale de Beatrice Borromeo à Charlène de Monaco !

Cela fait près de six mois que l’épouse du prince Albert a quitté la principauté pour l’Afrique du Sud. Un voyage officiel qui entrait dans son engagement à protéger les animaux ainsi que son environnement. Mais arrivée sur les lieux, la princesse a eu un gros souci de santé. Une très grave infection qui l’a déjà conduit à subir plusieurs opérations délicates. Fragilisée, elle se retrouve dans l’impossibilité de voyager en avion. Mais ses certains de ses proches estiment qu’elle a eu suffisamment de temps pour récupérer…Cette petite leçon de morale de Beatrice Borromeo à Charlène de Monaco !

La « princesse la plus élégante d’Europe » hausse le ton !

Investie au prestigieux titre de « princesse la plus élégante d’Europe », suivant les critères établis par le célèbre magazine britannique appelé Tatler, Beatrice Borromeo, la femme de Pierre Casiraghi, s’est laissée aller à quelques confidences.

Propulsée sur le toit du monde après son élection à ce titre, elle a rappelé les traditions ainsi que les devoirs liés au statut de princesse. Une occasion de lancer quelques piques à l’endroit de Charlène de Monaco, en s’inspirant de l’exemplarité chez Caroline de Monaco, sa belle-mère.

« Les traditions sont la transmission du feu, et non la célébration des cendres« .

 

« Ma belle-mère a dit un jour que les traditions sont la transmission du feu, et non la célébration des cendres. Je trouve l’idée de préserver les racines, l’identité historique très belle », déclarait celle qui a détrôné Megahn Markle à la place de princesse la mieux habillée du monde.

« Cela ne signifie pas que nous devons accepter le passé sans critique et sans lutter pour surmonter les discriminations et les inégalités, ce qui est encore fondamental pour moi aujourd’hui », a conclu Beatrice Borromeo.