Accueil / People, Show Tv / Alain Delon reconnaît publiquement avoir été à l’origine d’une agression !

Alain Delon reconnaît publiquement avoir été à l’origine d’une agression !

Alain Delon reconnaît publiquement avoir été à l’origine d’une agression !

Si le Guépard s’est adouci avec le temps, cela n’a pas été toujours le cas. Dans le monde du cinéma, l’acteur a commis de nombreux actes que la génération actuelle aurait condamnés fermement. De retour à la télé depuis le jeudi 1er juillet 2021, Alain Delon reconnaît publiquement avoir été à l’origine d’une agression…

Le grand événement tant attendu de l’année a été diffusé sur TV5 Monde depuis le jeudi 1er juillet 2021. Durant une heure et demie, l’acteur a abordé, sans filtre, tous les sujets qui lui tenait beaucoup à cœur. Des actualités locales, nationales et internationales, le grand ami de Jean-Paul Belmondo s’est beaucoup attardé sur son parcours dans le cinéma. Tout au long de son intervention, il a tout suite fait la différence entre faire du cinéma à son époque et dans nos jours. Alain Delon reconnaît publiquement avoir été à l’origine d’une agression…

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Alain DELON (@adel.page)

Alain Delon revient d’entre les morts…

À 85 ans, Le Guépard a survécu à un double AVC survenu en juin 2019. Tout le monde croyait que sa fin a sonné. Son fils, Alain-Fabien, a été le premier.

“Je vous avoue que je me suis senti un peu comme un vrai gamin, affirmait l’ex-compagnon de route de Capucine Anav. Ça m’a vraiment choqué… Pour moi, il n’allait plus revenir, poursuivait-il. Je n’arrivais pas à m’imaginer autre chose. Vous voyez cet homme, qui est votre père, que vous aimez plus que tout, qui est relié à des machines, et ça fait bip”, a-t-il conclu.

Alain Delon face au monde…

Pour ce jeudi 1er juillet, Alain Delon est plus vivant à jamais. « Je serai en activité avant de mourir, parce que j’ai l’intention de faire un dernier film – et pas n’importe quel film. Et après je pourrai partir”, confessait le grand défenseur de l’euthanasie tout comme son ami, Guy Bedos.

Quant à l’agression, c’était très fréquent à son époque. “J’ai fait, je ne sais pas combien de films, avec toutes les stars. J’ai été agressé, j’en ai agressé, mais c’était normal. C’était la vie, rien d’autre