Accueil / People / Tatiana Silva : ses confidences surprenantes sur son physique !

Tatiana Silva : ses confidences surprenantes sur son physique !

Tatiana Silva : ses confidences surprenantes sur son physique !

Dans le cadre de la promotion de son ouvrage, Tatiana Silva livre ses confidences surprenantes sur son physique. On vous raconte tout.

À l’occasion de la sortie officielle de Tout commence par soi, son dernier livre, la Miss météo a donné une entrevue à la rédaction de Télé Star. L’occasion donc pour Tatiana Silva de donner sans filtre ses confidences surprenantes sur son physique.

« Ma plastique m’a apporté beaucoup de choses. Par contre, elle m’a aussi beaucoup freinée “.

Rappelons qu’ou courant de l’année 2005 Tatiana Silva a été élue Miss du Royaume de Belgique. Par contre, son rapport avec son corps n’a pas toujours été facile. « Ma plastique m’a apporté beaucoup de choses. Par contre, elle m’a aussi beaucoup freinée “.

En effet, de nombreuses personnes tendent à la juger facilement, rien qu’en voyant son visage.” Quand on est jolie et sans diplôme, c’est qu’on n’a pas été capable de faire des études ou qu’on est superficielle, racontait-elle. Un diplôme, c’est comme une habilitation “, estimait-on au sujet la protégée d’Evelyne Dhéliat.

Depuis le début, l’ex de Stromae ne comptait pas vivre avec sa beauté physique malgré son choix de se présenter à la prestigieuse élection de Miss Belgique. ” Je voulais juste rencontrer les partenaires et les sponsors pour trouver du boulot “, confessait-elle. Contre ses attentes, on lui a poussé à devenir candidate.

Sachant à peine faire cuire un œuf, je me suis retrouvée dans une chambre d’étudiant avec 625 euros par mois, dont 350 euros de loyer “.

Contrairement en France, ” les Miss Belgique ne sont pas salariées, poursuivait-elle. La couronne n’a donc pas réglé tous ses soucis financiers. Comme j’avais un loyer à payer, je faisais la princesse le soir et j’étais vendeuse le jour “,expliquait-elle. ” Sachant à peine faire cuire un œuf, je me suis retrouvée dans une chambre d’étudiant avec 625 euros par mois, dont 350 euros de loyer “.

Mais à force de persévérer, elle a fini par trouver un emploi stable. Ella d’abord commencé un stage comme présentatrice météo dans les chaînes belges. Puis, elle a travaillé pour le compte de TV5, avant que TF1 la recrute.
« Mon sentiment de légitimité est arrivé quand TF1 m’a engagée parce que je sais qu’ils sont à cheval sur la météo “.