Accueil / People / Jill (Star Ac 5) a « vécu l’horreur » : « J’ai vraiment la sensation que le sol se dérobe sous moi » !

Jill (Star Ac 5) a « vécu l’horreur » : « J’ai vraiment la sensation que le sol se dérobe sous moi » !

Jill (Star Ac 5) a "vécu l'horreur" : "J’ai vraiment la sensation que le sol se dérobe sous moi" !

Jill (Star Ac 5) a « vécu l’horreur ». « J’ai vraiment la sensation que le sol se dérobe sous moi », confie l’ancienne acolyte de Bertrand Chameroy. Les détails avec la rédaction de Trop-Libre.

C’est une vidéo bouleversante que Jill Vandermeulen a partagée ce dimanche 15 août 2021 sur YouTube. « J’ai vraiment la sensation que le sol se dérobe sous moi » !, Jill (Star Ac 5) a « vécu l’horreur » !

Les inconditionnels de la Star Academy se rappellent sans doute de Jill, participante de la cinquième saison. Elle avait à l’époque été éliminée au bout de 05 émissions. C’est Magalie Vaé, qui a été sacrée vainqueur de la Star Ac 5. Jill Vandermeulen de son vrai nom s’est orientée par la suite vers une toute autre carrière. Elle exerce aujourd’hui le métier d’influenceuse sous le pseudo de « Silent Jill » sur YouTube.

Jill Vandermeulen victime de fausse couche.  

C’est dans une vidéo de 26 minutes que la youtubeuse est revenue sur le terrible drame dont elle a été victime. Elle était ce mi-juin encore, tombée enceinte. Elle avait malencontreusement fait une fausse couche juste après avoir réparé les dégâts dans sa maison, causés par les inondations survenues récemment en Belgique.

L’ancienne candidate de la Star Academy a raconté avoir « vécu l’horreur »  pendant une séance d’échographie lorsque son médecin lui a annoncé que le cœur du bébé ne battait plus. « À ce moment-là, témoignait Jill Vandermeulen. « J’ai vraiment la sensation que le sol se dérobe sous moi ». Toujours sous le coup de l’émotion, celle qui est déjà maman de trois enfants a confié qu’il s’agissait de son premier bébé avec son compagnon, Simon Gérard.

Jill a eu affaire à un médecin non professionnel !

Elle avait tenu à souligner le manque de professionnalisme du médecin qui lui avait reçu. Ce dernier qui lui avait demandé de revenir afin de bien s’assurer de sa fausse couche. « Je ne comprends pas le but de me faire encore attendre des jours dans cet état-là avec un embryon mort ».  Et particulièrement parce qu’elle avait déjà avalé un médicament supposé l’aider à expulser l’embryon. Ce qui n’a pas eu l’effet escompté puisqu’elle avait dû subir un curetage. Il a fallu que le médecin minimise la perte de son bébé en précisant que c' »était la faute à pas de chance » !