Accueil / People / Jean-Jacques Goldman : cette énorme décision radicale qu’il a pris en plein deuil

Jean-Jacques Goldman : cette énorme décision radicale qu’il a pris en plein deuil

Jean-Jacques Goldman : cette énorme décision radicale qu'il a pris en plein deuil

Des périodes sombres, il en a connu mais cette perte lui marquera à vie. Jean-Jacques Goldman, cette énorme décision radicale qu’il a pris en plein deuil. On vous donne les détails.

La douleur est toujours là… L’interprète de « A nos Actes manqués » continue de pleurer cette proche qui lui a été arrachée avec animosité. Jean-Jacques Goldman, cette énorme décision radicale qu’il a pris en plein deuil.

Cette perte qui lui marquera à jamais.

Il s’agit ni plus ni moins que de l’artiste franco-britannique à la voix angélique posée sur le titre Là-bas, Sirima Wiratunga. Celle avec qui le légendaire chanteur collaborait en 1987. Cette dernière chantait dans le métro quelques années plus tôt avant de faire la rencontre du mari de Nathalie. Depuis… Sa carrière a pris un nouveau souffle… Sa notoriété grandissait et n’a pas tardé à se faire savoir auprès des mélomanes et ce jusqu’à l’heure où l’on parle.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par GADGET / Disque.JP (@disque_jp)

Mais il faut croire que son succès n’a pas fait plaisir à tout le monde particulièrement au musicien Kahatra Sasorith, qui n’est autre que son compagnon de vie. C’est dans la nuit du 6 au 7 décembre 1989 que la chanteuse de 25 ans a été assassinée sauvagement. Son compagnon jaloux lui avait assené de plusieurs coups de couteau depuis leur appartement du 10ème arrondissement de Paris. Une mort qui a marqué Jean-Jacques Goldman au fer rouge au point qu’il a pris _en plein deuil_une décision radicale la concernant.

Cette grande décision de Jean-Jacques Goldman après le féminicide de Sirima.

En hommage à la défunte Sirima Wiratunga, Jean-Jacques Goldman a choisi depuis cet horrible évènement, de toujours « être seul sur scène » à chaque fois qu’il doit interpréter leur duo culte (Là-bas, NDLR) devant les spectateurs. Céline Dion a été la seule personne qui a eu une fois le privilège de l’interpréter en duo avec lui. Hormis cette fois-là, c’est son public qui l’accompagne pour chanter la chanson devenue un succès, après le féminicide de Sirima.