Accueil / People / Evelyne Dhéliat livre tout sur son « home sweet home » !

Evelyne Dhéliat livre tout sur son « home sweet home » !

Evelyne Dhéliat livre tout sur son "home sweet home" !

La célèbre Miss météo de TF1 vient de faire une grosse surprise. Evelyne Dhéliat livre tout sur son « home sweet home ». Les fans sont séduits.

A la tête de la présentation de la météo sur l’antenne de TF1 depuis 1992, Evelyne Dhéliat livre tout sur son « home sweet home » à la rédaction de Côté Maison. Comme elle l’avait indiqué, sa maison n’a pas de style particulier sinon une attirance pour les objets de déco datant des années 30-40.

Evelyne Dhéliat, une grande adepte d’objets chinés.

Adeptes d’objets chinés, la responsable météo de TF1 et LCI achète en fonction de ses coups de cœur du moment. Tout ce qui l’intéresse, se mettait-elle à définir, c’est que la pièce en question ait « de la gueule » et soit une « bonne affaire« . Pour ce faire, elle adore parcourir les salles de ventes et les brocantes. Dans la foulée, Evelyne Dhéliat révèle avoir un penchant pour les orchidées. L’occasion pour nous d’apprendre que la star préfère passer du temps dans son salon et dans sa cuisine.

Le mentor de Tatiana Silva d’ensuite poursuivre : « J’aime les meubles bien fabriqués qui ont de la personnalité. Dans le salon, décrivait-elle. Il y a des canapés modernes, une petite commode des années 40, venant sûrement du sud. J’ai trouvé des pièces remarquables en province dans des ventes aux enchères. Parfois, rajoutait-elle. Il faut les rafistoler et les nettoyer, mais il faut surtout garder leur patine. Mon appartement est chaleureux, on s’y sent bien, disent mes amis« , assurait-elle au final.

Découvrez le jardin secret d’Evelyne Dhéliat.

Avec une routine aussi chronophage que la sienne, l’intime de Jean-Pierre Pernaut a de temps à autre, besoin de se ressourcer. C’est dans le Sud-Ouest de la France que la star s’y rend habituellement pour profiter du bon soleil de Saint-Jean-de-Luz. Pour la veuve de Philippe Maraninchi, ce lieu qu’elle affectionne tant est selon elle comme la madeleine de proust où elle peut tout oublier et se plaire à faire le plein d’oxygène et d’énergie. Elle y va au rythme de deux à trois fois par an. Mais si elle souhaite pouvoir y aller un peu plus souvent.