Accueil / People / Camille Combal venu au monde avec un seul rein, ce deal passé avec son frère dévoilé

Camille Combal venu au monde avec un seul rein, ce deal passé avec son frère dévoilé

Camille Combal venu au monde avec un seul rein, ce deal passé avec son frère dévoilé

Le saviez-vous que Camille Combal est venu au monde avec un seul rein, ce deal passé avec son frère dévoilé… Trop-Libre vous en dit un peu plus !

En plus d’une maladie génétique à l’œil, le saviez-vous que le compagnon de Marie est né avec un rein unique. Interviewé ce 27 août 2021 par nos confrères de Closer, l’animateur phare de TF1 s’est laissé aller à quelques confidences notamment au sujet de son frère. Camille Combal venu au monde avec un seul rein, ce deal passé avec son frère dévoilé.

Camille Combal est atteint d’une maladie génétique appelée la « kératocône ». 

Des ennuis de santé, ça ne manque pas à Camille Combal. Il est atteint de ce qu’on appelle « la kératocône ». « Mes deux cornées sont convexes, explique l’acolyte de Karine Ferri. Il faut les remplacer par des greffes. Un œil est déjà opéré et je ferai prochainement le second. Quand tu es greffé, confesse-t-il. Tu passes un an sans sport pour que ton œil cicatrise bien. Voilà pourquoi l’ex-chroniqueur de Touche pas à mon poste s’est « engagé à ne pas pratiquer de disciplines extrêmes ou violentes. Quelqu’un m’a donné un morceau de lui, je dois respecter ce geste«.

 Camille Combal révèle cet incroyable deal qu’il a fait avec son frère

En plus de la maladie qui lui touche les yeux, il compose également avec un autre problème découvert un an et demi plus tôt. Il a appris au décours d’une échographie qu’il ne possède qu’un seul rein. Toutefois, cela ne l’empêche guère de vivre sa vie à fond. « C‘est la vie de plein de monde et je m’en accommode », confiait-il à ce sujet afin de rassurer ses fans. Il en a d’ailleurs profité pour révéler le deal qu’il avait passé avec son frère. « On a un deal avec mon frère : il m’a dit qu’il m’en filerait un au cas où, et je lui ai répondu, appris-t-il. Que je lui donnerais mon dernier rein s’il en avait besoin ».