Accueil / People / Albert II : ses rares confidences sur son couple avec Charlène de Monaco !

Albert II : ses rares confidences sur son couple avec Charlène de Monaco !

Albert II : ses rares confidences sur son couple avec Charlène de Monaco !

Pour la première fois, le Prince Albert II livre ses rares confidences sur son couple avec Charlène de Monaco. Il faut dire que les propos tenus par le papa des jumeaux risquent de remettre sur le tapis ces terribles rumeurs sur leur éventuel divorce. Tous les détails avec la rédaction de Trop-Libre.

Sept mois se sont écoulés après le départ de la Première dame du Rocher. La date de son retour n’est toujours pas connue jusqu’à présent. Tout au long de cette période, les rumeurs sur l’incroyable implosion de leur couple font légion. Et l’aveu du prince ne va pas arranger les choses. Albert II, ses rares confidences sur son couple avec Charlène de Monaco.

« Elle n’a pas quitté le Rocher parce qu’elle m’en voulait à moi ou à quelqu’un d’autre« .

Dans une entrevue accordée au magazine britannique The Express, Albert de Monaco s’est livré à cœur ouvert sur sa vie intime. L’occasion pour le souverain de faire un état des lieux sur son amour avec Charlène de Monaco. « Elle n’est pas partie de Monaco en colère, déclarait le prince pour faire taire les mauvaises langues.

En effet, elle n’a pas quitté le Rocher parce qu’elle m’en voulait à moi ou à quelqu’un d’autre », poursuivait-il avec la même tonalité. Il ne s’est pas arrêté là. « Elle a rejoint l’Afrique du Sud pour les besoins des projets de sa fondation. Elle profite également de ce séjour pour retrouver sa famille et passer du temps avec ses amis sud-africains ».

« Son séjour en Afrique du Sud était prévu pour une dizaine de jours…« 

Quant à leurs enfants, Albert n’a pas omis d’en glisser quelques mots. De nombreux observateurs estiment que les jumeaux (Jacques et Gabriella) comment déjà à souffrir le martyre de cette longue absence de leur mère.

« Son séjour en Afrique du Sud était prévu pour une dizaine de jours, déclarait par la suite le prince Albert de Monaco. À aucun moment, la princesse n’avait l’intention de s’exiler de son plein gré, précisait-il. Si elle est retenue dans son pays natal, c’est uniquement à cause de ses problèmes de santé », a-t-il conclu. D’une façon ou d’une autre, le prince assure « l’éducation de ses enfants ».