Accueil / Actualités / Lidl obtient enfin revanche, il fait condamner Carrefour pour des spots télévisés

Lidl obtient enfin revanche, il fait condamner Carrefour pour des spots télévisés

Lidl obtient enfin revanche, il fait condamner Carrefour pour des spots télévisés

Lidl obtient enfin revanche, il fait condamner Carrefour pour des spots télévisés… La rédaction de Trop-Libre vous donne toutes les informations à connaître à ce sujet dans les prochaines lignes de notre article.

L’enseigne allemande a trouvé une faille… Et elle ne se fait pas attendre pour lancer son offensive. Dans la guerre qui l’oppose au leader de la grande distribution en France dirigée par Alexandre Bompard, Lidl obtient enfin revanche, il fait condamner Carrefour pour des spots télévisés. Rappelons que les deux enseignes s’accusent de concurrence déloyale et ce, durant de nombreuses années déjà. Ils règlent leurs différends à travers des incessantes procédures judiciaires.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Lidl France (@lidlfrance)

 

Carrefour grillé pour manquement à la réglementation sur la publicité audiovisuelle en période promotionnelle.

La marque allemande vient d’obtenir la condamnation de son concurrent pour manquement à la réglementation sur la publicité audiovisuelle en période promotionnelle. Voilà la revanche qu’elle a dû attendre depuis décembre 2020 après qu’elle a été lourdement condamnée à la suite de la plainte déposée par Intermarché et Carrefour.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Carrefour France (@carrefourfrance)

Comme indiqué dans les colonnes de Capital, la cour d’appel de Paris donne raison au hard-discount allemand et selon la décision de justice rendue le 1er septembre dernier, Carrefour est à son tour, condamné de concurrence déloyale. Une publicité de mobilier de jardin diffusée par Carrefour ne respectait pas en effet la réglementation en vigueur. “La publicité n’a pas respecté les exigences de stocks suffisants et de stabilité des prix, et a continué à être diffusée, souligne Lidl auprès du tribunal alors que le produit concerné était en rupture”.

Lidl réclame 1,2 million d’euros de dommages et intérêts

Selon la cour d’appel de Paris, cette promotion commerciale était “une pratique de concurrence déloyale à l’égard des concurrents de la grande distribution qui respectent cette disposition, placés de ce fait dans une situation moins favorable”.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Lidl France (@lidlfrance)

Si Lidl réclame 1,2 million d’euros de dommages et intérêts, les magistrats estiment que 220.000 euros suffisent sachant que la part de marché de Lidl s’élevait à 5,4% en 2017. Pour informations, il faut savoir que la campagne de publicité a coûté 3,1 millions d’euros à Carrefour.

En plus de la somme que Carrefour doit verser au géant allemand, il est contraint pour une durée de 02 mois de publier la décision de justice sur la page d’accueil de son site Internet. Mais il ne compte pas en rester là et prévoit à cet effet, un pourvoi en cassation.