Accueil / People / Jean-Paul Belmondo traité de radin par Ursula Andress, son ex

Jean-Paul Belmondo traité de radin par Ursula Andress, son ex

Jean-Paul Belmondo traité de radin par Ursula Andress son ex

Jean-Paul Belmondo traité de radin par Ursula Andress. Grosse ambiance entre les deux ex-compagnons… Carlos Sotto Mayor joue les entremetteuses !

Jean-Paul Belmondo partageait la vie d’Ursula Andress au cours des années 60. Une histoire d’amour qui ne s’est pas terminée sous les meilleurs auspices au point que des années après leur rupture, l’actrice suisse lui a lancé une pique bien sentie. Jean-Paul Belmondo traité de radin par Ursula Andress. La rédaction de Trop-Libre vous raconte tout !

Bebél, retour sur ces femmes de sa vie.

Bebél a connu de son vivant, plusieurs femmes dans sa vie dont Elodie Constantin, mère de ses trois enfants, Patricia, décédée en 1994, Florence et Paul. C’est lors du tournage des Tribulations d’un Chinois en Chine en 1965 que l’acteur français a fait la rencontre d’Ursula Andress. Une idylle qui a tenu jusqu’en 1972. Après quoi s’enchaînait Laura Antonielli, Natty Tardivel (la maman de Stella Belmondo), Barbara Gandolfi,… Et Carlos Sotto Mayor, celle avec qui il a terminé sa vie après avoir renoué avec celle-ci un an avant sa mort.

Quarante ans plus tôt, soit dans les années 80, Jean-Paul Belmondo et la sculpturale mannequin brésilienne formaient « le couple le plus glamour et rock’n’roll du show-business » comme indiqué dans Jean-Paul Belmondo, mon homme de Rio (éditions Flammarion), le livre de Carlos Sotto Mayor qui revient sur leur passion et dont la parution est prévue ce 22 septembre.

« Dis bonjour à Jean-Paul et demande-lui qu’il me rende ma commode Louis XVI« 

Dans ledit ouvrage, la séduisante Brésilienne relate également le jour où elle avait croisé Ursula Andress à la Fashion week. C’est d’ailleurs la partie qui a intéressé nos confrères du Journal du Dimanche dans leur édition en date du 19 septembre 2021. « Dis bonjour à Jean-Paul et demande-lui qu’il me rende ma commode Louis XVI« , lui aurait lancé Ursula Andress. Sur la même lancée, la Suisse a alors traité Bebél de « radin« . Message que Carlos Sotto Mayor n’a pas manqué de rapporter à Jean-Paul Belmondo mais elle a omis de préciser l’adjectif « radin ». Le Magnifique lui aurait à son tour, répondu : « La prochaine fois que tu la rencontres, demande-lui qu’elle me rende mon Matisse. » !