Articles Tagués 'Max Weber'

Le Sarkozysme est-il un populisme ?

Le Sarkozysme est-il un populisme ?

Nicolas Sarkozy réitère sa stratégie du « retour au peuple » pour reconquérir les suffrages des Français. Cette stratégie peut laisser penser que le sarkozysme est une forme de populisme qui surfe sur la vague des peurs et des colères. Ce serait confondre la vague avec la digue qui veut lui barrer la route.

« Survie de Valls, retour de Sarkozy » : le poids du wishful thinking dans l’analyse politique

« Survie de Valls, retour de Sarkozy » : le poids du wishful thinking dans l’analyse politique

Les deux grands faits politiques du moment, la crise du pouvoir socialiste et le retour de Nicolas Sarkozy sont l’occasion exemplaire d’un déchainement de « wishful thinking », où les options personnelles des commentateurs tiennent lieu d’analyse. Et si l’on raisonnait autrement : en évaluant les scénarios plus ou moins probables, par exemple ?

Max Weber et la « vraie gauche »

Max Weber et la « vraie gauche »

Les Frondeurs n’affirment-ils pas leur indéfectible fidélité aux « principes de la gauche » et Manuel Valls ne leur a-t-il pas répondu en martelant le mot de « responsabilité » ? C’est précisément à propos des conflits virulents au sein des socialistes allemands de son époque que Weber, dans le chaos de l’Allemagne de 1919, élabore sa typologie des « deux éthiques ».

« lls ont perdu la raison »

« lls ont perdu la raison »

« L’Etat n’est plus légitime. Il ne croit plus en la raison car la seule raison des politiques est devenue la défense de leur raison d’être : l’exercice du pouvoir. Aucun principe, fût-il scientifique, ne règle la vie publique, seules comptent les opinions. Une nouvelle ère commence. »

Islam et Capitalisme

Islam et Capitalisme

La réédition, presqu’un demi-siècle après sa première parution, d’Islam et capitalisme de Maxime Rodinson possède un caractère d’importance indéniable pour ceux qui s’intéressent à l’islam et à l’évolution de la civilisation que nous nommons « monde musulman », et ce, afin de réfléchir aux modes par lesquels celui-ci pourrait atteindre le bien-être tel qu’il se manifeste dans les pays développés.