Articles Tagués 'égalitarisme'

Les « Trente malthusiennes » ou la France malade de la stagnation administrée

Les « Trente malthusiennes » ou la France malade de la stagnation administrée

Ce malthusianisme économique est une marque du triomphe de l’esprit de défaite et de rationnement sur celui de conquête et de création. Par peur de l’inconnu et du risque, la France a tourné le dos au dynamisme. Jamais les politiques ne se sont sérieusement penchées sur les manières de faire croître par la performance, l’innovation et la libre concurrence. Elles ne cherchent plus à inventer, encore moins à se surpasser. Elles ont privilégié la stabilité rigide à la mobilité et à la « fluidité ».

« Les pathologies politiques françaises » : La fièvre obsidionale

« Les pathologies politiques françaises » : La fièvre obsidionale

Alain Duhamel ausculte dans son dernier livre les « pathologies politiques françaises ». Fort de sa connaissance de l’histoire politique française et de son expérience du milieu politique, il s’essaie à un diagnostic des maux qui affligent le pays.Il en identifie huit, à savoir l’inconstance, le déclinisme, l’égalitarisme, le nationalisme, le conservatisme, l’extrémisme, l’intellectualisme et la discorde. Sans établir entre eux de hiérarchie, bien qu’en insistant plus lourdement sur le poids de l’inconstance et de la discorde comme facteurs de la crise politique actuelle, il dresse une généalogie de ces pathologies pour expliquer combien elles pèsent sur le présent.

Raymond Boudon in memoriam

Raymond Boudon in memoriam

C’est avec la plus grande tristesse que ce blog, comme la Fondapol, a appris la disparition de Raymond Boudon, le 10 avril dernier. Avec lui disparaît justement l’un de ses esprits « trop libres », plutôt rares dans le paysage intellectuel français. En parallèle avec sa note sur la compétence morale du peuple, il avait écrit pour nous le texte suivant, portant sur la perception des inégalités sociales à partir des analyses d’Adam Smith. Texte qui reprend une actualité éclatante dans les remous actuels. Espérons que la rationalité qu’il perçoit chez les vieux peuples démocratiques soit vérifiée !