Tous les articles de Farid Gueham

Blockchain : la révolution de la confiance

Blockchain : la révolution de la confiance

« La promesse de la blockchain est, en effet, majeure : des transactions instantanées à des coûts minimes et sans organe central de contrôle. Cette technologie a le potentiel de totalement changer les règles du jeu dans de nombreux secteurs économiques, à commencer par le système bancaire. Au-delà des implications économiques, c’est une profonde transformation sociétale qui s’annonce. Car la blockchain est avant tout une révolution de la confiance, portée non plus par un tiers de confiance – banquier, notaire – mais par un système décentralisé et partagé. Un nouveau monde se profile »

Hackers : au cœur de la résistance numérique.

Hackers : au cœur de la résistance numérique.

« Ils sont nés un ordinateur dans les mains, ont grandi sur la Toile, connaissent tous les avantages et les pièces de la vie en ligne. Ils ont soutenu Wikileaks et les cyberdissidents des printemps arabes, se sont mobilisés contre les lois sécuritaires, exfiltrent des témoignages de répression, échangent avec les indignés du monde entier. Ils créent des réseaux alternatifs. On les retrouve jusque dans les Parlements européens. Ils réinventent la politique ». Dans son essai « Hackers : au cœur de la résistance numérique », Amaelle Guiton fait tomber le masque des Anonymous, ces artisans de l’internet libre et de la résistance numérique.

Géopolitique d’internet : qui gouverne le monde ?

Géopolitique d’internet : qui gouverne le monde ?

« Internet est devenu indispensable et vital au même titre que l’eau et l’électricité. Son accès est nécessaire pour l’exercice d’acticités et de droits fondamentaux. Ses modalités : des enjeux sociétaux majeurs. En triompher suppose une gestion impartiale et équitable des ressources critiques que sont les serveurs racines, les infrastructures, le système de noms de domaines et les protocoles internet : autant de question sensibles de la « gouvernance d’Internet »

Le mythe de la culture numérique

Le mythe de la culture numérique

« Existe-t-il une culture numérique authentique, qui se distingue réellement de la « culture d’avant », celle qu’incarne le livre ? A bien y réfléchir, la réponse ne va pas de soi… Il n’est pas certain que ce l’on appelle banalement la « culture numérique » soit autre chose que du bricolage numérique, ce qui reste à démontrer car la « culture numérique » ou « l’entrée de l’école dans le monde numérique » pour ne prendre que ces deux expressions à succès, semblent surtout… impensées. La culture numérique serait-elle donc un mythe ? ».

Le désastre de l’école numérique : plaidoyer pour une école sans écrans.

Le désastre de l’école numérique : plaidoyer pour une école sans écrans.

L’école numérique, c’est un choix pédagogique irrationnel car on n’apprend pas mieux, et souvent moins bien, par l’intermédiaire d’écrans. C’est le gaspillage de ressources rares, c’est une étonnante prise de risque sanitaire, c’est ignorer les risques psychosociaux. Pas d’alarmisme, mais un parti pris sans concession : le miracle de l’école numérique n’aura pas lieu à en croire Philippe Bihouix et Karine Mauvilly, auteurs du « désastre de l’école numérique ».