Monthly Archives: avril 2012

En Moselle, la mesure d’un désamour ?

En Moselle, la mesure d’un désamour ?

Un département frontalier, « millionnaire » en habitants, terre d’immigration qui vote depuis longtemps à droite, place en tête Nicolas Sarkozy (25,93%) et préfère Marine Le Pen (24,73%) à François Hollande (24,53%) au 1er tour : à ce portrait-robot, gageons que la majorité de nos lecteurs associeront les Alpes-Maritimes, ou à la rigueur un département alsacien.

Or, c’est de la Moselle qu’il sera ici question. De ce département qui ne se résume pas à l’ancien pays minier, mais se présente au contraire comme un précipité de la France en 2012. Et dont le vote, le 22 avril dernier, est riche d’enseignements à la veille du second tour.

Nos jeunes deviennent-ils « frontistes » ?

Nos jeunes deviennent-ils « frontistes » ?

Il y a moins d’un mois, dans un certain nombre d’enquêtes d’opinion, Marine Le Pen recueillait 26% des intentions de vote des 18-24 ans devançant même François Hollande (25%) auprès des jeunes électeurs. Si cette prévision ne s’est pas réalisée, la candidate n’en a pas moins rassemblé 18% des suffrages exprimés par les 18-24 ans. Le Front National opère ainsi une percée spectaculaire au sein de la jeunesse par rapport au dernier scrutin présidentiel.

Le vote des fonctionnaires : tout sauf Sarkozy ?

Le vote des fonctionnaires : tout sauf Sarkozy ?

Entre le candidat qui veut poursuivre la réduction du nombre de fonctionnaires et l’étendre aux collectivités territoriales et celui qui propose de créer 60 000 postes dans l’Education nationale dans les cinq années à venir et 1 000 postes par an dans la police et la justice, les fonctionnaires n’ont pas hésité. Le 22 avril, ils n’ont donc pas dérogé à la tradition qui veut qu’ils votent plus à gauche que la moyenne des Français. Mais ils ont également contribué à la poussée du Front national, plaçant Marine Le Pen devant Nicolas Sarkozy, ce qui souligne le rejet dont fait l’objet le président-candidat parmi les salariés de la fonction publique.