Accueil / People / William et Kate Middleton, ambiance animée avec le prince Charles, il renonce au trône

William et Kate Middleton, ambiance animée avec le prince Charles, il renonce au trône

William et Kate Middleton ambiance animée avec le prince Charles il renonce au trône

William et Kate Middleton, ambiance animée avec le prince Charles, il renonce au trône. L’abdication est d’actualité. Voici les détails !

Alors que la reine Elisabeth II approche sa 70ème année de règne, rappelons qu’à sa mort, c’est au tour du prince Charles de devenir roi. Un rôle d’ailleurs pour lequel il se prépare depuis 72 ans mais qu’il pourrait laisser pour son fils aîné, le second héritier après lui. William et Kate Middleton, ambiance animée avec le prince Charles, il renonce au trône.

Un seul mot : Abdication !

Alors qu’ils prépareraient la venue de leur quatrième enfant (si les rumeurs se confirment, NDLR), le prince William et Kate Middleton seront un jour roi et reine consort du Royaume-Uni. Mais un tel chamboulement impliquerait un mot interdit du vocabulaire de la famille royale : abdication. On entend par cela, celle de la reine et celle de Charles.

« On ne prononce pas le mot « A » chez les Windsor », indique Robert Hazell, directeur du département de droit constitutionnel à l’université londonienne de UCL. Et parce qu’il renvoie à un épisode « terriblement douloureux encore profondément gravé dans la mémoire » de la Couronne poursuit-il, en faisant allusion à l’abdication en 1936 d’Edouard VIII qui a désiré épouser une Américaine divorcée.

En démissionnant, le roi avait propulsé George VI, son frère cadet, souffrant de bégaiement sur le trône. « Certains, rappelle M. Hazell estiment que les contraintes liées à la royauté ont contribué au décès précoce de George VI en 1952« , à l’âge de 56 ans.

Le parlement serait favorable à ce que le prince William monte au trône.

Selon Stewart Pearce, l’ex-coach vocal de Lady Diana, le prince Charles serait prêt à laisser le trône à son fils après le départ de la reine. Un échange auquel il avait assisté. William faisait « partie de la conversation » alors qu’il n’avait à peine que 11 ou 12 ans. «Il ne veut pas le faire », expliquait Pearce et tout simplement parce que la tâche qui l’attend est « si difficile« .

Si Charles n’a pas encore annoncé publiquement son souhait d’abdiquer, il faut savoir que «la succession est réglementée par le parlement (comme dans l’Act of Succession 1700, et la Succession to the Crown Act 2013) ; il ne peut être modifié que par le parlement et ne peut être modifié unilatéralement par le monarque ». Etant donné que Kate Middleton est beaucoup plus populaire que Camilla Parker-Bowles, le parlement verrait bien le Prince William devenir roi, suppose Woman’s day.