Accueil / Actualités / Variant Delta (indien) : La France sur une quatrième vague ? Voici les dernières infos

Variant Delta (indien) : La France sur une quatrième vague ? Voici les dernières infos

Variant Delta (indien) : La France sur une quatrième vague ? Voici les dernières infos

Variant Delta (indien) : La France sur une quatrième vague ? Voici les dernières infos. 03 scénarii résultent de l’étude menée par le CNRS de Montpellier

La France entame-t-elle une quatrième vague avec l’arrivée du variant indien du coronavirus ? Il y a de quoi inquiéter. La rédaction de Trop Libre vous donne les nouvelles informations. La propagation de ce variant Delta a engendré un renforcement des mesures de restrictions sanitaires dans les pays comme le Royaume-Uni, l’Australie ou encore l’Afrique du Sud. Aux dernières nouvelles, la France n’est pas en reste. Variant Delta (indien) : La France sur une quatrième vague ? Voici les dernières infos.

03 scenarii possibles.

Il y a un potentiel risque à ce que ce variant devienne majoritaire dans l’Hexagone dès cette fin août. Comme indiqué dans les colonnes du JDD, ce « variant indien pourrait représenter 90% des cas vers la fin du mois d’août ». Selon une étude prépubliée le 20 juin 2021 par le CNRS de Montpellier, il faudrait s’attendre à trois scénarios si 75% des Français parviennent à être vaccinés ce mi-août. Il faut savoir que celui qui aura reçu les deux doses du vaccin aura une protection supérieure à 80%. Sauf que « le variant indien a la possibilité d’initier un rebond épidémique d’ici la fin de l’été« .

Par conséquent, «On aura une vague de cas mais pas une vague de morts», indiquait Pascal Crépey, épidémiologiste à l’École des hautes études en santé publique (EHESP) de Rennes.

Dans le pire des cas, les patients en réanimation pourraient aller jusque dans les 5.000 s’il advienne à ce que le variant delta soit plus transmissible que prévu. L’hypothèse médiane prévoit 1.000 hospitalisations contre 500 dans le «meilleur» des cas. Avec les grandes vacances, la fermeture des écoles contribue à limiter la propagation du variant en question.

Il faut se montrer « plus prudent cet été que le précédent »

Toutefois, il faut reconnaître que la vaccination reste la meilleure alternative qui soit pour éviter une nouvelle vague du coronavirus. «Si tout le monde se vaccine, ça peut finir en vaguelette», précise Philippe Amouyel. Les Français, préconisent le professeur de santé publique au CHU de Lille, doivent se montrer « plus prudents cet été que le précédent».

De nombreux clusters du variant indien ont déjà été détectés en territoire français. Plus particulièrement dans les Landes où le variant représente près de 70% des contaminations. Il a aussi d’ores et déjà été relevé en Nouvelle-Aquitaine ( avec 85 cas), en Île-de-France (avec 52) ainsi qu’en Provence-Alpes-Côte d’Azur (51 cas).