Accueil / Actualités / Vacances : Gare à ces 3 arnaques les plus courantes pendant l’été

Vacances : Gare à ces 3 arnaques les plus courantes pendant l’été

Vacances : Gare à ces 3 arnaques les plus courantes pendant l'été

Les arnaqueurs vous attendent toujours au tournant. Pour vos vacances, gare à ces 3 arnaques les plus courantes pendant l’été. On vous dit tout !

Les arnaqueurs eux, ne s’offrent pas de pause bien méritée. La rédaction de Trop Libre vous met en garde pour vos prochaines vacances : Gare à ces 3 arnaques les plus courantes pendant l’été.

1. Les arnaques à la location, la hantise des vacanciers.

Imaginez le long trajet que vous venez d’effectuer, vous arrivez enfin à destination et oups! … Tout votre rêve part en fumées. C’est le désert total ! Des milliers de touristes s’en plaignent tous les ans. Les plateformes de réservation ne sont pas en reste de ce type d’escroqueries :  Abritel, Leboncoin ou encore Airbnb.

La plus fréquente d’entre tous est sans aucun doute l’arnaque au faux propriétaire. Vous entrez en communication avec le prétendu propriétaire puis arrive le moment où vous devez effectuer un versement pour la réservation du bien. Une fois cette opération validée, il ne donne plus aucun signe de vie. Il est préférable de prendre contact direct avec le propriétaire soit via téléphone. Parallèlement, de bien vérifier que le logement existe.

2. Attention sur les aires de repos

« L’arnaque à l’irlandaise fait des ravages chaque été« . De faux touristes s’exprimant avec un anglais impeccable abordent des familles sur les aires de repos et jouent la carte de la pitié pour soutirer de l’argent. Ils se disent dépouillés, vous montrent des fausses photos… Ils font tout pour susciter de la compassion et vous extorquer par la suite plusieurs centaines d’euros pour leur permettre de rentrer chez eux. Avec à la clé : une promesse de remboursement dès leur retour au pays. Par ailleurs, la gendarmerie prévient chaque année tous les automobilistes de ce genre d’escroquerie .

3 – Attention aux arnaques sur les marchés d’été

Afin de limiter tous risques de faux produits, prenez soin de lire avec attention les étiquettes des supposés produits locaux. Si par exemple, vous souhaitez acheter une huile d’olive de Provence, choisissez celle avec une appellation AOP, AOC. Évitez de vous ruer vers des bouteilles exposées aux rayons du soleil. Pour la charcuterie corse par exemple, le prisuttu, la coppa et le lonzu sont jusqu’à preuve du contraire, les trois variétés bénéficiant jusqu’ici du label AOC.