Accueil / People, Show Tv / Stéphane Plaza : la fois où il a failli dire adieu à ses »deux noisettes » !

Stéphane Plaza : la fois où il a failli dire adieu à ses »deux noisettes » !

Stéphane Plaza : la fois où il a failli dire adieu à ses"deux noisettes" !

L’animateur se souvient toujours de ce tournage de Maison à vendre qui était à deux doigts de tourner au drame. La fois où Stéphane Plaza a failli dire adieu à ses »deux noisettes ».

De passage à l’antenne de RTL, sur le plateau d’un programme animé par Bruno Guillon, le célèbre présentateur de M6 a dévoilé, sans filtre, l’un de ses pires cauchemars en plein tournage de Maison à vendre. Retour sur le jour où Stéphane Plaza a failli dire adieu à ses »deux noisettes ». Un souvenir au goût amer qui l’avait marqué à vie.

Personne n’aurait cru que le métier d’animateur peut nous exposer à un tel gros risque. Pourtant, Stéphane Plaza l’avait déjà vécu et ne souhaitera certainement pas revivre ce genre de mésaventure. Il l’avait confié à Bruno Guillon ce jeudi 24 juin 2021 en direct sur le plateau de Tout à gagner.

« Ils n’avaient pas de muselières, et je les sentais grogner par moments. J’avais des sueurs froides moi« .

Tout a commencé lorsque le présentateur des Z’amours lui avait donc demandé s’il lui était déjà arrivé de mettre les pieds dans un appartement et de vouloir faire demi-tour sur les champs. Stéphane Plaza avait dit oui et il s’était mis à raconter son anecdote avec deux chiens très méchants d’un propriétaire. « Ils n’avaient pas de muselières, et je les sentais grogner par moments. J’avais des sueurs froides moi !« , confessait le BFF de Karine Le Marchand selon des propos recueillis par nos confrères de Télé-Loisirs.

« Si tu fais pleurer ma femme, les chiens vont te bouffer« .

Très rapidement, ils ont directement bondi à hauteur de ses « noisettes« . Au moindre faux pas, les chiens les auraient arrachées sèchement de son orbite. Et il faut dire que l’attitude de leurs maîtres ne l’avait pas du tout aidé.

S’il était parvenu à mener à bien sa mission, en commentant même, comme d’habitude, la décoration d’intérieur, ses propos n’ont pas été très appréciés par ses hôtes. « La femme commence à pleurer, rapportait-il. Et donc le mec me regarde et dit : ‘Si tu fais pleurer ma femme, les chiens vont te bouffer‘ », poursuivait-il. « La production ça leur a coûté très très cher mais j’ai sauvé mes deux noisettes, et c’est important quand même !« , a-t-il terminé.