Accueil / People / Sheila s’est fait arnaquer par cet homme qu’elle aimait tant !

Sheila s’est fait arnaquer par cet homme qu’elle aimait tant !

Sheila s'est fait arnaquer par cet homme qu'elle aimait tant !

« Comment pouvait-il me vouloir du mal ? », Sheila s’est fait arnaquer par cet homme qu’elle aimait tant et dont elle a dû s’en séparer.

L’ex-belle mère de Sylvie Ortega fait aujourd’hui son retour avec « Venue d’Ailleurs ». Interviewée dans le numéro inédit du magazine S de Sophie Davant, la chanteuse revient sur la trahison dont elle a fait objet. Sheila s’est fait arnaquer par cet homme qu’elle aimait tant et en qui elle avait énormément confiance.

« Je n’aurais jamais pu imaginer être trahie par lui » !

Alors qu’elle était aveuglée par l’amour, cet homme orchestrait derrière son dos une arnaque de taille. « Je n’aurais jamais pu imaginer être trahie par lui », confiait la star. « Comment cet homme qui, en un mois, avait permis à la petite fleuriste que j’étais de devenir une chanteuse yéyé pouvait-il me vouloir du mal ?, s’interrogeait-elle.

« Notre collaboration a duré vingt ans. Je n’étais pas méfiante, je ne savais pas alors qu’il gardait pour lui des fortunes dont je n’ai jamais vu la couleur. Lorsque j’avais besoin de quelque chose, je le lui demandais, et je l’obtenais, s’était remémorée Sheila. Il agissait vraiment comme s’il était une personne de ma famille ou un tuteur, avec moi sous son autorité« , poursuivait-elle son récit. Il ne s’agissait pas de l’homme qui partageait sa vie mais de son ex-agent, le producteur Claude Carrère. « Claude était pour moi comme un grand frère », indiquait la mère du regretté Ludovic Chancel. Il profitait à la fois de sa naïveté et de sa jeunesse.

Escroquée et ruinée, Sheila « s’est alors séparée de lui » !

Pensant être à l’abri du besoin jusqu’à la fin de sa vie, ce n’est qu’au bout de 20 ans de collaboration que Sheila a réalisée être escroquée et ruinée. « J’ai vendu des millions de disques, racontait-elle. Et je n’ai rien touché. C’est aussi ma faute, reconnaît-elle avant de préciser qu’elle avait été aveuglée ». Sheila ne s’était en effet rendue compte de sa situation financière que lorsqu’elle a décidé de vouloir acheter sa maison à Feucherolles. Ce n’est qu’à partir de ce moment qu’elle s’était aperçue avoir été sur la paille. « Je me suis alors séparée de lui », concluait Sheila.