Accueil / People, Show Tv / Salement insultée, Amandine Pelissard (Familles nombreuses, la vie en XXL) règle ses comptes avec ses détracteurs !

Salement insultée, Amandine Pelissard (Familles nombreuses, la vie en XXL) règle ses comptes avec ses détracteurs !

Salement insultée, Amandine Pelissard (Familles nombreuses, la vie en XXL) règle ses comptes avec ses détracteurs !

Salement insultée, Amandine Pelissard (Familles nombreuses, la vie en XXL) règle ses comptes avec ses haters… Voici les détails…

TF1 a trouvé la recette gagnante avec Familles nombreuses, la vie en XXL. Comptant à son actif trois saisons à succès, les aventures de chaque famille a toujours su scotcher les fidèles téléspectateurs devant leur petit écran. Très proches de leur communauté, les familles essaient_chacun à leur manière_ d’échanger avec leurs fans. Il y en a de ceux qui se livrent sans tabou sur leurs réseaux sociaux. Parfois, ils arrivent à ce que certaines d’entre elles aient à subir le revers de la célébrité. Salement insultée, Amandine Pelissard (Familles nombreuses, la vie en XXL) règle ses comptes avec ses détracteurs !

Plusieurs familles harcelées et critiquées.

Les Gayat se sont_il n’y a pas longtemps de cela_ plaints de cyberharcèlement ou encore les Van Der Auwera critiqués pour leur mode de vie notamment leur technique assez insolite pour gérer leurs 11 enfants pendant les périodes de vacances. La famille Pélissard ne fait pas exception précisément la mère de famille. Amandine a été victime d’un véritable déferlement de haine. Les critiques fusent de partout. Certains sont même allés jusqu’à la traiter de « cassos ». Des critiques odieuses qu’elle n’a évidemment pas laissées faire. « Mes impôts entretiennent tes enfants. », Lâchait un internaute. « Quand tu n’as pas travaillé deux ans de ta vie, les gens te traitent de cassos…  » , donnait-elle le ton.

Amandine Pellisard, traitée de « cassos »

Amandine Pelissard d’ensuite poursuivre : « Se dévouer à sa famille, c’est tout à fait noble et respectable. Je pense que les gens qui sont dans la critique, ce sont des gens qui n’en seraient pas capables. Ça, c’est sûr. Parce que ce genre de réflexion », indique-t-elle. Ne vient jamais de mamans de familles nombreuses. Toutes les réflexions dans ce sens-là que j’ai eues – “cassos”, les impôts, les allocs etc. – ce sont toujours des familles où il y a un ou deux enfants maximums. Ou pas d’enfants » du tout, avait-elle analysé.

« Ces réflexions de merde« , rajoutait la mère de huit enfants. « Ça vient avant tout de gens qui n’en seraient pas capables. Si c’est si merveilleux, qu’elles en fassent huit, neuf, dix ! Et puis elles verront… Si les allocs c’est l’Euro millions, elles verront, prévenait-elle. Sur les allocs, tout est calculé, tout est déduit, tout est compté. Le moindre euro qu’on gagnait à l’époque avec Vinted, les allocs en tenaient compte. Il faut arrêter de planer ! ».