Accueil / People, Show Tv / Refroidie par Jean Castex, Anne-Sophie Lapix obligée de prendre une décision radicale sur France 2 !

Refroidie par Jean Castex, Anne-Sophie Lapix obligée de prendre une décision radicale sur France 2 !

Refroidie par Jean Castex, Anne-Sophie Lapix obligée de prendre une décision radicale sur France 2 !

Refroidie par Jean Castex, Anne-Sophie Lapix obligée de prendre une décision radicale sur France 2 pour cesser les polémiques. Les détails.

Le Premier ministre était invité sur le plateau du 20H de France 2 ce 11 mai dernier. Le moins que l’on puisse dire, celle qui est souvent remplacée par Karine Basté-Régis était_ce soir-là_ attendue au tournant pour cette interview. Son intervention avait ulcéré beaucoup d’internautes. Refroidie par Jean Castex, Anne-Sophie Lapix obligée de prendre une décision radicale sur France 2 !

« Anne-Sophie Lapix est une intervieweuse catastrophique« 

« C’est ça le journalisme aujourd’hui ? Elle le coupe, parle en même temps que lui, pose des questions nulles, sourit niaisement (ça c’est pas nouveau), manque de respect…« , « Anne-Sophie Lapix est une intervieweuse catastrophique« , « Anne-Sophie Lapix s’est surpassée en grossièreté et dans le mépris ce soir sur le 20 h contre le premier ministre Jean Castex« , pouvait-on lire en commentaires sur le réseau social à l’oiseau bleu.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par AsLapix (@aslapix)

Anne-Sophie Lapix met fin à la polémique.

Cet évènement a poussé la journaliste de 49 ans à prendre une grande décision. Interviewée par Satellifax, Anne-Sophie Lapix a réagi aux critiques. Devant l’ampleur que prenait la situation sur les réseaux sociaux, la collègue de Laurent Delahousse préfère mettre fin à ces polémiques. « Tout sourire dans un entretien politique est synonyme de moquerie, un manque de respect », donnait-elle le ton avant d’annoncer qu’elle arrêtera désormais de sourire si tel est le problème.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par AsLapix (@aslapix)

La compagne de Arthur Sadoun d’ensuite aborder cet entretien avec le chef du gouvernement : « Tout s’est bien passé sur le plateau. Nous avons discuté à propos du Pays basque. À aucun moment je n’ai éprouvé qu’il s’est senti agressé », assurait-elle. « Sourire, poursuivait Anne-Sophie Lapix. Fait partie des valeurs qu’on m’a transmises. C’est une marque de politesse. Cela ne sert à rien de devenir une autre personne que soi-même ». Quoi qu’il en soit, sa décision est prise : « Désormais, je veillerai à ne plus poser des questions ironiques », avait-elle pris soin de conclure.