Accueil / People / « Réduite au rôle de potiche », Linda Hardy rompt le silence et dézingue Thierry Ardisson !

« Réduite au rôle de potiche », Linda Hardy rompt le silence et dézingue Thierry Ardisson !

« Réduite au rôle de potiche », Linda Hardy rompt le silence et dézingue Thierry Ardisson !

L’ex-Miss France n’a rien oublié de cette sombre expérience derrière le petit écran. « Réduite depuis longtemps au rôle de potiche », Linda Hardy rompt enfin le silence et dézingue Thierry Ardisson. Tout de suite les détails !

Ce court passage à la télé vers la fin des années 1990 lui a coûté énormément. De passage à l’antenne de France 5 ce mercredi 23 juin 2021, sur le plateau de C à vous, elle a décidé de laver ses linges sales en public. « Réduite au rôle de potiche », Linda Hardy rompt le silence et dézingue Thierry Ardisson.

Linda Hardy est fière du chemin parcouru…

Depuis son sacre au prestigieux titre de Miss France 1992, Linda Hardy n’a jamais cessé de prouver aux yeux de tous ce qu’une femme pouvait faire. Après une expérience ratée à la télé, la pétillante brune aux cheveux bouclés a longtemps fait ses preuves dans le monde du septième art. Son passage dans Demain nous appartient entre 2018 à 2021 a totalement relancé la carrière de l’actrice de 47 ans.

Aujourd’hui, l’ancienne reine de beauté est très fière du chemin parcouru. Un parcours exceptionnel qu’elle a décidé d’ailleurs de partager à qui veut la lire dans un magnifique ouvrage intitulé Heureuse et en forme, publié aux Éditions Solar.

 » Une fois que je mettais ces atouts en avant…ça lui convenait moins et j’étais un peu réduite au rôle de potiche« .

Cependant, elle n’a pas encore bien digéré ce que Thierry Ardisson lui avait fait vivre dans Tout le monde en parle. Une émission de France 2. « Il est vrai que j’ai quitté cette émission parce que le rôle que l’on me donnait n’était pas celui que j’avais choisi. Thierry est venu me chercher pour les bonnes raisons. C’était à la suite d’une participation à son émission en tant qu’invitée. Il m’a trouvée plutôt pertinente, rigolote, avec de la repartie« , racontait-elle à Anne-Elisabeth Lemoine.

En effet, « une fois que je mettais ces atouts en avant sur le plateau à ses côtés, d’égal à égal, ça lui convenait moins et j’étais un peu réduite au rôle de potiche. Je suis partie au bout de quatre mois parce que ce n’est pas pour ça que j’avais signé« .