Accueil / People / Prince Albert, testament de la discorde, Charlène de Monaco lésée, encore une autre crise

Prince Albert, testament de la discorde, Charlène de Monaco lésée, encore une autre crise

Prince Albert, testament de la discorde, Charlène de Monaco lésée, encore une autre crise

Prince Albert, le testament de la discorde provoque une autre crise avec Charlène de Monaco. La princesse en serait beaucoup lésée. Les détails.

Les problèmes ne manquent pas au prince Albert. Outre ses problèmes conjugaux, l’état de santé préoccupant de son épouse, Son Altesse Sérénissime la Princesse Charlène de Monaco, Princesse consort... Il compose avec un autre problème encore plus gros. Il s’agit d’une affaire qui lui cause beaucoup de tort vis-à-vis de Charlène de Monaco qui en serait très lésée. Prince Albert, le testament de la discorde lui vaut une énième crise.

Cette autre bataille en secret du souverain !

Nos confrères du Public revient précisément sur cette affaire dans son édition en date du 5 septembre. « Ces derniers mois, peut-on lire. Ce sont ses problèmes de couple qui ont fait parler. Pourtant, le souverain livre depuis des années une autre bataille, en secret, », donnent-ils le ton en faisant référence à la guerre d’héritage qui l’oppose à la veuve de Kellogg Smith. Ce dernier lui a effectivement légué sa fortune. Une fortune conséquente estimée à 3,5 millions d’euros.

Il existe à ce jour 02 testaments différents dont le premier réalisé le 25 juin 2005 désigne le prince Albert comme héritier et le second, rédigé le 29 août 2005 indiquant sa veuve comme héritière à un tiers, les 2/3 tiers seront reversés aux œuvres de charités. La veuve de l’Américain revendique ainsi ces droits en s’appuyant sur ce second testament.

Jusqu’à ce que nos confrères de l’Obs ne l’ait dévoilé le 29 août dernier, personne ne savait que le monarque se livrait en secret dans une bataille judiciaire sans précédent avec une ex-professeure de yoga. Une guerre amorcée depuis l’année 2011. Une audience est attendue pour juin 2022.

Scène de ménage en Afrique du Sud entre Albert et Charlène de Monaco

Public s’attarde surtout sur la scène de ménage que cette affaire aurait causé aux parents de Jacques et Gabriella. Comme annoncé dans les colonnes du magazine, la veuve de Kellogg Smith aurait suggéré de verser 525000€ à la Fondation Charlène de Monaco si Albert de Monaco accepte d’abandonner l’affaire au profit du second testament.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par L’Obs (@lobs)

« Une offre qui aurait été refusée ! En Afrique du Sud, où il a passé quelques jours avec l’ex-nageuse, le sujet a peut-être fait débat… Mais entre le meilleur et l’empire, Albert pourrait avoir fait son choix » !