Accueil / People / Pierre Richard, condamné par une maladie sournoise, il souffre le martyre

Pierre Richard, condamné par une maladie sournoise, il souffre le martyre

Pierre Richard, condamné par une maladie sournoise, il souffre le martyre

L’acteur de 87 ans est apparu bien mal au point aux obsèques de Bebél. Pierre Richard, condamné par une maladie sournoise qui lui fait souffrir le martyre.

Repéré aux obsèques de Jean-Paul Belmondo le vendredi 10 septembre dernier, l’acteur de 87 ans paraissait bien vulnérable. Il donnait l’air de souffrir le martyre. Il se déplaçait terriblement à l’aide de ses béquilles. Pierre Richard, condamné par une maladie sournoise. La rédaction de Trop-Libre vous en dit plus dans les prochaines lignes.

« Affaibli, amaigri, péniblement soutenu par des béquilles, le comédien semblait avancer avec difficulté »

« Affaibli, amaigri, péniblement soutenu par des béquilles, le comédien à la chevelure désordonnée semblait avancer avec difficulté, ajoutant à la douleur morale de cet instant de chagrin, une visible souffrance physique », décrivent nos confrères du France Dimanche, qui lui consacre la Une de son édition en date du 24 septembre 2021. Pierre Richard qui passe la majeure partie de son temps entre Paris et le Sud-Est de la France serait atteint d’une hyperlaxité, « une affection qui atteint le plus souvent les articulations et résulte sur une souplesse disproportionnée ». Une pathologie liée à des causes diverses.

« Ce trouble peut avoir des causes héréditaires ou accidentelles, telle, par exemple, la survenue d’une entorse qui, à la longue, occasionne parfois de vives douleurs, mais favorise aussi les luxations ou les tendinites ».

Pierre Richard aux prises avec les conséquences « mentales » de cette maladie. 

Le hic, c’est qu’il n’existe encore jusque-là aucun traitement contre l’hyperlaxité. « L’approche consistera essentiellement à soulager la douleur et à renforcer l’articulation par le biais de médicaments (comprimés ou pommades) et d’exercices de kinésithérapie ».

Pierre Richard n’a jamais voulu se prononcer sur ce mal qui le ronge, pas toujours facile à assumer. Comme le rajoute France Dimanche, Pierre Richard composerait avec les conséquences « mentales » de cette maladie. « Cette maladie peut aussi causer des troubles anxieux extrêmement invalidants », glisse l’hebdo.

« On imagine sans peine le calvaire de celui qui, aux heures les plus glorieuses de sa vie, passait pour un grand séducteur. Cet homme au
charme plein de délicatesse a en effet tenu dans ses bras les actrices les plus désirables ». Ce n’est pas sans rappeler Anny Duperey comme le souligne le magazine.