Accueil / People / Pierre-Jean Chalençon dévoile sa relation avec cette grande star de la chanson

Pierre-Jean Chalençon dévoile sa relation avec cette grande star de la chanson

Pierre-Jean Chalençon dévoile sa relation avec cette grande star de la chanson

Pierre-Jean Chalençon dévoile sa relation avec cette grande star de la chanson lors d’une interview accordée auprès du magazine France Dimanche. Ses confidences.

Il y a peu, le propriétaire du Palais Vivienne avait été impliqué dans la très controversée affaire de dîners clandestins. Il a été pointé du doigt d’avoir organisé des soirées mondaines réunissant tout le gotha parisien. S’il a dernièrement fait parler de lui, c’est parce qu’il a encore une fois égratigné Caroline Margeridon sur les réseaux sociaux. Interviewé par nos confrères de France Dimanche, le spécialiste de l’ère napoléonienne avait révélé avoir un carnet d’adresses bien rempli. Pierre-Jean Chalençon dévoile sa relation avec cette grande star de la chanson.

« Cet homme qui l’a particulièrement marqué » !

« Depuis mon plus jeune âge, commençait-il par expliquer. Je côtoie des vedettes. Mon père était journaliste à Europe 1 et à l’ORTF et invitait des tas de copains plus célèbres les uns que les autres à la maison pour des repas interminables. Au début, poursuivait l’ancien acheteur d’Affaire conclue. Je les regardais avec admiration. Puis, à force, ils finissaient presque par faire partie de ma famille. Voilà comment je suis devenu très proche de Thierry Le Luron, Coluche, Régine, ou encore Charles Trenet qui, indique-t-il m’aura particulièrement marqué« .

« C’est l’homme de ma vie ».

Le collectionneur français d’alors s’attarder sur sa relation avec Charles Trenet. « J’ai eu, révélait Pierre-Jean Chalençon. La chance de rencontrer Charles en 1987. J’avais à peine 15 ans. Comme pour Napoléon, je suis sans doute son plus grand fan, et je détiens quelques objets lui ayant appartenu, rajoutait-il. Mais le plus grand trésor qu’il m’a transmis, c’est sa culture générale. Si j’en suis là aujourd’hui, c’est grâce à lui, soulignait le complice de Christophe Leroy. On a failli sortir un disque ensemble, dans lequel nous faisions des imitations. Malheureusement, il en est resté à l’état de projet. Alors que je souhaitais devenir humoriste, Charles m’a dit un jour : « Tu seras Monsieur Napoléon ! » Et il a eu raison. Je lui dois tout, concluait-il avant de déclarer que Charles, c’est l’homme de ma vie ».