Accueil / People / Patrick Bruel, bataille sournoise avec Jean-Marie Le Pen, rendez-vous devant les juges

Patrick Bruel, bataille sournoise avec Jean-Marie Le Pen, rendez-vous devant les juges

Patrick Bruel, bataille sournoise avec Jean-Marie Le Pen, rendez-vous devant les juges

Alors que le chanteur est actuellement en tournée, Patrick Bruel, bataille sournoise avec Jean-Marie Le Pen remise sur le tapis…

Les propos tenus d’antan par Jean-Marie Le Pen à l’encontre de Patrick Bruel continue de faire couler beaucoup d’encre. Patrick Bruel, bataille sournoise avec Jean-Marie Le Pen, rendez-vous devant les juges.

« On fera une fournée la prochaine fois » !

Dans une vidéo dévoilée sur les réseaux sociaux, le père de Marine Le Pen avait été convié à livrer son avis sur les artistes ( dont Patrick Bruel, Yannick Noah, Guy Bedos. NDLR) qui « avaient juré, en cas de victoire du Front National, de prendre leurs cliques et leurs claques et de quitter la France ». « Apparemment c’est toujours pas fait», avait-il répondu avant de rajouter : « On fera une fournée la prochaine fois ».

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Patrick Bruel (@patrickbruel)

Des déclarations qui lui ont valu les foudres de plusieurs cadres du Front National. Il a par conséquent, été mis en examen pour provocation à la haine, notamment parce qu’il a perdu son immunité parlementaire. «M. Noah s’était engagé à ne plus chanter en France si le Front national arrivait en tête de l’élection. Cochon qui s’en dédit », avait-il déclaré à l’époque en faisant allusion à Yannick Noah.

« Compte tenu de ses multiples condamnations, il ne fait aucun doute que Jean-Marie Le Pen fait référence aux fours crématoires, insistent les avocats Marc et Julien Bensimhon, les avocats du BNVCA. Utiliser ce terme à propos de Patrick Bruel est donc antisémite. ».

« Ces poursuites sont malhonnêtes intellectuellement » !

Actuellement en pleine tournée, la balance tendrait à se pencher du côté de Patrick Bruel après de nombreuses années de bataille judiciaire contre Jean-Marie Le Pen, l’ancien patron du Front National, désormais Rassemblement National. Il faut savoir que cette histoire remonte depuis 2014.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Patrick Bruel (@patrickbruel)

« Le sens que l’on a voulu donner au terme fournée a été dévoyé, développe quant à lui Me Frédéric Joachim, son avocat. La justice a tronqué ses propos car si on reprend la séquence en entier, on constate qu’il s’en prend
d’abord à Guy Bedos et Madonna puis, dans un second temps, il est relancé sur d’autres artistes comme Yannick Noah et Patrick Bruel. La fournée dont il parle ne concerne pas que Patrick Bruel. L’accusation repose aussi sur le caractère apparemment officiel de la judéité du chanteur. Ces poursuites, conclut-il sont malhonnêtes intellectuellement. »