Accueil / People, Show Tv / Nagui se déleste d’une anecdote racontée par un candidat de NOPLP !

Nagui se déleste d’une anecdote racontée par un candidat de NOPLP !

Nagui se déleste d’une anecdote racontée par un candidat de NOPLP !

L’animateur ne cache jamais ses émotions lorsqu’il arrive sur le plateau de ses nombreuses émissions qu’il anime sur France 2. Nagui se déleste d’une anecdote racontée par un candidat de NOPLP. Voici le résumé complet de cette surprenante séquence…

Ce lundi 19 juillet 2021, l’ambiance était au rendez-vous à l’antenne de France 2 sur le plateau de karaoké géant. Le challenger du jour a surpris tout le monde en évoquant son casting dans le jeu de Karaoké géant. Nagui se déleste d’une anecdote racontée par un candidat de NOPLP.

« Je chante beaucoup sur un réseau social de musique (…) et des casteurs de chez vous m’ont vu, on m’a appelé de temps en temps« .

La participation au jeu musical de la deuxième chaîne ne signifie pas toujours pour les candidats un amour inconditionnel pour Nagui ou encore pour le programme lui-même. La preuve ? Ce lundi 19 juillet 2021, le challenger prénommé Stephen a avoué n’avoir jamais regardé N’oubliez pas les paroles avant d’accepter de venir au casting. »Je chante beaucoup sur un réseau social de musique (…) et des casteurs de chez vous m’ont vu, on m’a appelé de temps en temps, racontait-il. Je n’ai même pas postulé « , ajoutait-il.

« Ah, on est venu vous chercher alors que vous ne nous connaissez pas ?« 

Une confidence qui a provoqué la curiosité de Nagui. Et pour cela, l’animateur vedette de la chaîne publique a pris de l’élan pour mieux taquiner son vis-à-vis. Et comme à son habitude, il a beaucoup pris du plaisir.

« Ah, on est venu vous chercher alors que vous ne nous connaissez pas ? Lui demandait-il spontanément avant d’enchaîner : Ah on vous dérange en fait ? » Malheureusement, Stephen n’aura plus de droit de réponse car il n’a même pas fait le poids face au Maestro du moment. Éliminé à sa première participation, le candidat, très dessus par ses résultants, n’a rien trouvé d’autre à dire qu’un « quand même ! »