Accueil / People / Mort de Bernard Tapie : révélations inédites sur son héritage

Mort de Bernard Tapie : révélations inédites sur son héritage

Mort de Bernard Tapie : révélations inédites sur son héritage

« J’aime tellement mes gosses que je serais incapable de les déshériter » ! Mort de Bernard Tapie, ces révélations inédites sur son héritage. On vous dit tout !

Tout comme Johnny Hallyday qui a laissé un héritage empoisonné à sa veuve, Laeticia Hallyday, l’homme aux mille vies a également laissé une énorme dette à sa veuve et ses 4 enfants. Mort de Bernard Tapie, révélations inédites sur son héritage. 

Ce qu’il reste de la fortune de Bernard Tapie.

Si beaucoup le disent ruiné à cause de l’affaire Adidas, ce serait loin d’être le cas… Même si sa fortune est encore difficile à estimer. Après avoir combattu durant quatre longues années contre un double cancer qui s’est généralisé, Bernard Tapie a fini par succomber le 3 octobre 2021, du haut de ses 78 ans.

Invité par Audrey Crespo-Mara en décembre 2020, dans le fameux portrait de la semaine dans le cadre de « Sept à Huit » sur TF1, l’ancien homme d’affaires et ex-Ministre s’est livré comme jamais sur son combat contre son cancer multimétastasé. « Il est bluffant. Il a une énergie surhumaine. Toute l’équipe a été scotchée par sa volonté de se battre. C’est une véritable leçon de vie », déclarait la femme de Thierry Ardisson à l’issue de son passage.

Durant sa carrière bien remplie, Bernard Tapie est parvenu à cumuler une conséquente fortune dont il est encore difficile à estimer. Challenges l’avait néanmoins en 2020, classé parmi les 500 plus gros capitaux du pays. En dépit des 404 millions d’euros qu’il doit au Crédit Lyonnais, le défunt mari de Dominique Tapie est loin d’être ruiné. L’ancien patron de l’OM serait à l’abri du besoin. « Il profitait entre autres des dividendes de judicieux placements en banque, qu’il avait racheté l’enseigne alimentaire bio La Vie Claire » des années plus tôt. Sans compter qu’il possède également un hôtel particulier à Paris, ainsi qu’une villa à Saint-Tropez et une maison à Combs-la-Ville.

« Je serais incapable de les déshériter » !

« J’aime tellement mes gosses que je serais incapable de les déshériter, si cela était possible en France. Je n’ai conçu ma vie que pour eux, indiquait le papa de Stéphane, Nathalie, Laurent et Sophie en 2018. Dès que j’ai gagné trois sous, c’était pour eux. J’ai toujours vécu avec mes enfants », poursuivait-il à l’époque. Pour l’instant, on sait que les créanciers ont déjà obtenu la saisie de la plupart de ses biens immobiliers.