Accueil / People / Mimie Mathy : son deuil surmonté, elle attaque gratuitement Anne Hidalgo

Mimie Mathy : son deuil surmonté, elle attaque gratuitement Anne Hidalgo

Mimie Mathy : son deuil surmonté elle attaque gratuitement Anne Hidalgo

Interviewée par nos confrères du magazine Télé Star, Mimie Mathy a vraisemblablement surmonté son deuil, elle attaque gratuitement Anne Hidalgo.

Mimie Mathy a visiblement surmonté son deuil, elle attaque gratuitement Anne Hidalgo. Elle a été sans filtre avec la maire de Paris, et « candidate » socialiste à la présidence de la République. La comédienne de 64 ans s’est enfin résolue à encaisser le choc qu’elle a subi après la mort de ses parents, un drame familial qu’elle n’a pas souhaité commenter.

Mimie Mathy a enfin réussi à accepter la perte de ses parents.

L’héroïne de « Joséphine, ange gardien » la série phare proposée sur TF1 vient de vivre un véritable drame familial. La compagne de Benoist Gérard a notamment perdu son père, Marcel ainsi que sa mère Roberte, en l’espace de seulement 02 mois.

Sa mère Roberte a perdu la vie en août dernier. «Roberte était tout cela et même plus pour sa fille, nous apprend le magazine Ici Paris. Comment dire adieu à ses parents ? On ne le dit jamais vraiment. Ils restent avec nous, présents en nos pensées, nous faisant pleurer parfois de ne plus être là, sans pourtant jamais nous quitter », glisse la publication.

Mimie Mathy s’en prend gratuitement à la maire de Paris, Anne Hidalgo.

Mimie Mathy et son très cher restaurateur ont passé leur été, au sein de leur vignoble de Minoist, un business qui leur est très juteux. En entretien au magazine Télé Star, la star du petit écran n’a pas ménagé ses mots envers Anne Hidalgo. Elle avait été en train de dire combien avec son époux, ils aimaient fuir le stress parisien pour se réfugier dans leur domaine en Provence où ils produisent du vin bio dynamique. Une affaire qui marche et qui rapporte gros au couple, en plus de la coquette somme perçue par Mimie Mathy chez TF1.

« Il n’y a pas d’embouteillage par exemple !, donnait-elle le ton avant de s’en prendre gratuitement à la maire de Paris. Comme on n’a pas Anne Hidalgo dans le coin, on ne prévoit pas une heure pour arriver au centre-ville et trouver une place quand on va au cinéma », lâchait-elle.