Accueil / People / Meghan Markle et Harry, la reine riposte, 35 millions de dommages-intérêts 

Meghan Markle et Harry, la reine riposte, 35 millions de dommages-intérêts 

Meghan Markle et Harry, la reine riposte, 35 millions de dommages-intérêts 

Ça ne fait que commencer ! Meghan Markle et Harry, la reine riposte, 35 millions en jeu. Ils vont constater que l’on ne tourne pas impunément le dos à une reine » !

On parle de 35 millions de dommages-intérêts ! Si les Sussex pensaient avoir le contrôle, l’offensive d’Elisabeth II vient de tomber. Meghan Markle et Harry, la reine riposte après leur attaque publique à l’encontre de la famille royale.

« Ils vont constater que l’on ne tourne pas impunément le dos à une reine » !

«Il est temps d’être dans l’action », avance Paul Burrell qui souligne à quel point la monarque est farouchement protectrice vis-à-vis de sa famille. « C’est simple : pour la souveraine, celui qui a longtemps été son petit-fils préféré appartient désormais au passé », indique Daily Mail.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Magenligne (@magenligne)

« Un an après leur décision de se couper de la famille royale, ils tenteraient de retrouver leur place sur la pointe des pieds grâce à leur fondation Archewell. Ils vont constater, peut-on lire que l’on ne tourne pas impunément le dos à une reine ».

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Love Story (@lovestory.podcast)

Leur prise de parole impudique au micro d’Oprah Winfrey a été la goutte d’eau qui a fait déborder le vase. Comme révélé dans les colonnes du magazine In Touch, 35 millions de dollars ont été réclamés aux Sussex pour avoir terni l’image de la famille royale après leur accusation de racisme.

Cette mise en garde implacable de la reine

La reine Elisabeth II a lancé sa mise en garde à Harry et Meghan Markle avant même la sortie de son autobiographie, qui promet un déballage impudique. Des proches de la famille royale britannique ont indiqué auprès de The Sun que la reine en « avait assez » du couple Harry-Meghan.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par kamili woman (@kamiliwoman)

Un avertissement juridique aurait été déjà transmis aux éditeurs de l’autobiographie du second fils du prince Charles« Si quelqu’un était nommé dans le livre et accusé directement de quelque chose, cela pourrait être considéré comme une diffamation et violerait ainsi les droits à une vie familiale privée ». Elisabeth II veut faire comprendre aux Sussex « que les attaques répétées ne seront pas tolérées » !