Accueil / Actualités, People, Show Tv / Loris (Les 12 coups de midi), ce lien étonnant avec la Star Academy

Loris (Les 12 coups de midi), ce lien étonnant avec la Star Academy

Loris (Les 12 coups de midi) ce lien étonnant avec la Star Academy

Nouveau Maître de midi dans Les 12 coups de midi, Loris révèle ce lien étonnant avec la Star Academy. Trop-Libre vous fait le point !

Il est celui qui a réussi à détrôner Bruno Hourcade, le plus grand champion du jeu télévisé. Dans le numéro diffusé ce 8 octobre dernier, celui qui règne en Maître sur le plateau des 12 coups de midi, Loris révèle son lien étonnant avec la Star Academy.

« Comment vous vous rappelez de ça alors que vous avez 20 ans ? »

A sa manière, le jeune étudiant en 3e année de médecine est également sur le point de marquer l’émission de ses empreintes. Le Montpellier continue en effet, son parcours d’une main de maître. Ce vendredi 08 octobre 2021, Jean-Luc Reichmann lui pose alors une question à laquelle celui qui souhaite faire carrière dans la cardiologie répond sans problème malgré son âge. La question était : « Où les candidats des sept premières saisons de Star Academy étaient-ils logés ? ».

Sans la moindre hésitation, le candidat de lui répondre : « Je crois à Dammarie-les-Lys ». Une réponse qui n’a pas manqué de surprendre le  présentateur vedette de TF1. « Comment vous vous rappelez de ça alors que vous avez 20 ans ? ». C’est là que l’histoire devienne intéressante. En effet, il y a une raison bien précise. « Ça m’arrive de regarder déjà. Et j’habitais dans l’Essonne quand j’étais petit à Viry-Châtillon, ce n’était pas très loin », lui indiquait-il.

Sandrine fait des révélations sur son fils Loris, l’actuel Maître de midi.

Assistant au jeu par visioconférence, sa mère d’en donner plus de détails. « J’ai été élève gardien dans la surveillance du château, donc la réponse qui l’a donnée, c’est bien ça. J’ai fait mon stage dans la surveillance dans ce château », soulignait encore Sandrine, la maman de Loris. « Il a été détecté précoce intellectuellement très tôt », dévoilait-elle lors d’une interview, en faisant allusion à la mémoire exceptionnelle de son fils.

« En maternelle, il savait additionner, soustraire, multiplier et diviser des nombres à deux chiffres. À 4 ou 5 ans, ils avaient mémorisé toutes les calandres des voitures, il savait reconnaître une Peugeot 206, d’une Peugeot 306. Il est rentré en CP, il savait déjà lire et écrire. Quand je lui disais des histoires, il me posait tout un tas de questions », racontait-elle, fière de son Loris.