Accueil / People / Lady Diana : ce que le prince William regrette à jamais de ses derniers échanges avec sa défunte mère

Lady Diana : ce que le prince William regrette à jamais de ses derniers échanges avec sa défunte mère

Lady Diana : ce que le prince William regrette à jamais de ses derniers échanges avec sa défunte mère

A l’approche de l’anniversaire de la mort de Lady Diana,retour sur ce que le prince William regrette à jamais de ses derniers échanges avec sa défunte mère.

C’est un 31 août 1997 que Lady Diana, la maman des princes William et Harry a perdu la vie du haut de ses 36 ans. A chaque fin de la pause estivale, les deux frères ne peuvent ne pas se remémorer cette journée où leur mère a succombé dans un tragique accident de voiture qui a vu son amant Dodi Al-Fayed et Henri Paul (le chef de la sécurité du Ritz) mourir sur le coup tandis que Diana Spencer était dans le coma. L’ex-femme du prince Charles s’est éteinte à mi-chemin de l’hôpital de la Salpêtrière des suites d’un choc hémorragique à l’origine de son arrêt cardiaque. Vingt-quatre ans plus tard… Et ces enfants ont toujours du mal à composer avec sa mort dont principalement le papa de Georges, Charlotte et Louis. Lady Diana, ce que le prince William regrette à jamais de ses derniers échanges avec sa défunte mère.

C’est le prince Charles qui se chargea de les annoncer la nouvelle. Le fils d’Elisabeth II a tout d’abord pris le soin d’informer son fils aîné, l’époux de Kate Middleton depuis le château de Balmoral en Ecosse où, indique Le Parisien, « les garçons achèvent leurs vacances. Le père et le fils pleurent ensemble, agrippés l’un à l’autre, puis vont réveiller Harry. William, toujours très protecteur, a tenu à être là pour annoncer la nouvelle à son petit frère« . Puis vînt, la longue journée interminable des funérailles de la princesse des Coeurs.

« William s’était même disputé avec elle(…) Il lui a fallu depuis vivre avec ce regret » !

« Le traumatisme de ce jour, confie le prince William en 2018. M’accompagne depuis vingt ans, comme un poids. Contrairement à ce que les gens pensent, le choc peut durer très longtemps ». Le plus difficile pour le duc de Cambridge, c’est la manière dont il a passé l’ultime échange avec sa mère.

En effet, rapporte le quotidien, « la veille du drame, les garçons avaient écourté le coup de fil de leur mère, pressés de retrouver leurs cousins. William s’était même disputé avec elle au sujet de Dodi al-Fayed. Il lui a fallu depuis vivre avec ce regret ».