Accueil / People / Kate Middleton, « perte de poids dramatique », William terrifié

Kate Middleton, « perte de poids dramatique », William terrifié

Kate Middleton perte de poids dramatique William terrifié

L’état de santé de la future reine consort inquiète énormément. Kate Middleton, « perte de poids dramatique », William terrifié comme jamais pour sa femme.

La minceur de la duchesse de Cambridge inquiéterait énormément les membres de la famille royale dont notamment le prince William qui en est terrifié. Kate Middleton, sa « perte de poids dramatique » laisse place à de nombreuses interrogations.

Cette raison derrière la minceur anormale de Kate Middleton.

Alors que les rumeurs de sa quatrième grossesse commencent à être de moins en moins crédibles du fait de sa minceur, le magazine Star s’intéresse plutôt aujourd’hui sur ses problèmes de santé. Le fils aîné du prince Charles aurait en effet très « peur que Kate ne cède sous la pression du protocole ». Ce n’est pas sans rappeler la boulimie de sa défunte mère, Lady Diana. Voilà qui le laisse « particulièrement terrifié » lorsqu’il se met à y penser.

Mais après fine analyse, la maman de George, Charlotte et Louis ne souffre aucunement de troubles alimentaires. Sa minceur serait liée au départ de Meghan Markle et du Prince Harry. Cet éloignement aurait, indique-t-on augmenté « le stress de Middleton, de manière exponentielle(…) La charge de travail de Kate est deux fois plus élevée qu’avant », confiait une source proche de la famille royale. Une situation qui ne manque pas d’alarmer le prince William qui aurait trouvé conseils auprès de « la reine et de son père ». « Si les choses empirent beaucoup », il n’hésiterait pas à faire appel à une intervention médicale.

L’épouse du prince William touché par une maladie de nerf, une maladie génétique héritée de sa mère.

Mais sinon, il ne faut pas omettre que Kate Middleton est touchée par une maladie génétique, une maladie de nerfs qui affecterait également sa mère, Carole Middleton, et sa petite sœur Pippa Middleton.

Fort heureusement, la future reine consort ne développerait que la forme moins grave de la maladie. Elle est ainsi épargnée de symptômes coriaces que peut provoquer la maladie en question. Il s’agirait selon un expert, « d’une forme très rare d’une neuropathie périphérique« qui serait à l’origine de sa perte de poids fulgurante et étonnante.