Accueil / People, Show Tv / Karine Ferri touchée par une forme grave du Covid, elle souffre le martyre

Karine Ferri touchée par une forme grave du Covid, elle souffre le martyre

Karine Ferri touchée par une forme grave du Covid elle souffre le martyre

Alors qu’elle se pensait protégée grâce au vaccin. Karine Ferri touchée par une forme grave du Covid, elle souffre le martyre. Ses confidences.

Le fait d’avoir été vaccinée contre le Covid-19 n’a pas suffi à épargner l’épouse de Yoann Gourcuff. Karine Ferri touchée par une forme grave du Covid, elle souffre le martyre.

« Elle est dans l’incapacité totale de quitter son lit ! »

Nos confrères de Public reviennent précisément dans leur édition datée du 08 octobre dernier sur les ennuis de santé de l’animatrice phare de TF1, à qui d’ailleurs l’hebdo a offert sa Une. « Entre la reprise de Dals et la sortie de son livre », elle avait « un planning » tout fait. Malencontreusement, rien ne s’était passé comme prévu.

Tous ses plans ont été chamboulés par le Covid-19 comme nous l’éclaire la mère de famille de 39 ans sur son Instagram. «J’ai attrapé ce fichu virus, annonçait-elle sous une photo d’elle prise au bord de la plage. Je suis donc chez moi à l’isolement mais je vais enfin « mieux »», poursuivait Karine Ferri.

Voilà qui explique alors son absence dans «Danse avec les Stars» ce vendredi dernier, émission dont elle anime la seconde partie, le débrief de DALS. C’est seul que Camille Combal, futur papa du haut de ses 40 ans, présentait l’émission, évoquant d’ailleurs rapidement l’absence de sa partenaire.

«Ma copine Karine est un petit peu malade cette semaine, elle sera de retour la semaine prochaine bien sûr, assurait-il. Je lui fais plein de bisous». «Alors que le train pour Paris et le direct de Dals l’attendent, elle est dans l’incapacité totale de quitter son lit ! », glisse la publication.

Karine Ferri d’annuler un autre grand rendez-vous.

Cet isolement l’oblige également à annuler les séances de dédicaces de son nouvel ouvrage, «Une vie en équilibre», paru le 7 octobre dernier aux éditions Robert Laffont. «Je me réjouissais tellement de venir à votre rencontre ! Mais voilà, il faut attendre encore quelques jours, se consolait-elle…. Je pense à vous et à nos retrouvailles et j’ai hâte ! Je vous remercie pour la bienveillance exprimée dans vos messages… Prenez bien soin de vous et de vos proches et à très vite», concluait-elle son post.