Accueil / People / Julien Cohen, son passé de collectionneur de femmes dévoilé

Julien Cohen, son passé de collectionneur de femmes dévoilé

Julien Cohen, son passé de collectionneur de femmes dévoilé

Ce ne sont pas les vendeuses ou téléspectatrices d’Affaire conclue qui vont dire le contraire. Il a toujours aimé user de son charme notamment dans Affaire conclue. Julien Cohen, son passé de collectionneur de femmes dévoilé.

Ce n’est un secret pour personne. Le charme de Julien Cohen n’a jamais laissé insensible. Plus d’une vendeuse d’Affaire conclue a déjà craqué pour l’acheteur aux lunettes bleues. Les téléspectatrices ne font certainement pas exception. Ce côté séducteur ne date pas d’aujourd’hui. Julien Cohen, son passé de collectionneur de femmes dévoilé.

« Après vingt ans de mariage, je la trouve toujours aussi exceptionnelle » !

Il a toujours fait de l’effet et bien avant même d’avoir rencontré Karine Ohana, la femme de sa vie. Ils se sont flashés l’un pour l’autre depuis la fin des années 1990 et ce n’est pas près de s’arrêter. Ils sont à la tête aujourd’hui d’une jolie famille recomposée de 6 enfants.

« Karine est plus intelligente que jalouse. Et elle sait très bien qu’elle ne craint rien : les femmes qui me tournent autour ont entre 60 et 85 ansavait-il assuré au courant de l’année 2019 dans Ici Paris. « Dans Affaire conclueje parle tellement de Karine qu’on m’a surnommé Columbo. Du coup, je suis blacklisté par la jeune gent féminine. De toute façon, nous sommes un couple fusionnel et, après vingt ans de mariage, je la trouve toujours aussi exceptionnelle. », assurait Julien Cohen lorsqu’il a été amené à évoquer son couple.

En dehors d’Affaire conclue, Julien Cohen consacre la majorité de son temps à sa famille dont notamment sa femme. « Je ne suis attaché à rien, sauf à ma femme« , avait-il déjà déclaré auprès de nos confrères de Closer.

« Je passais de femme en femme… » !

Toutefois, il n’a pas toujours été cet homme fidèle et fou amoureux comme on le connaît. Il a un sérieux passé de séducteur. Plus jeune, il passait ses étés à enchaîner les conquêtes. « Toutes les premières fois qu’un ado à Saint-Tropez pouvait connaître… Je passais de femme en femme…« , dévoilait le célèbre antiquaire du programme d’enchères de France 2. Son premier flirt, se rappelait-il, était avec une Anglaise, une certaine Diana. « Ce fut mon premier baiser et elle avait un goût salé dans la bouche. J’étais fou dingue d’elle« , racontait celui qui n’avait que 10 ans à l’époque.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par José GRARE (@josegrare_)