Accueil / People / Julien Cohen s’agace et traite ses détracteurs « des couillons » !

Julien Cohen s’agace et traite ses détracteurs « des couillons » !

Julien Cohen s'agace et traite ses détracteurs "des couillons" !

L’acheteur d’Affaire conclue sort enfin de son silence. Malmené depuis longtemps sur les réseaux sociaux, Julien Cohen s’agace et traite sans ménagement ses détracteurs « des couillons ». On vous raconte tout !

Le célèbre antiquaire de l’émission d’enchères de France 2 ne peut plus tolérer ce débordement. Ces derniers temps, des profils inscrits en son nom envahissent tous les réseaux sociaux. Julien Cohen s’agace et traite ses détracteurs « des couillons ».

Ce gros coup de gueule de Julien Cohen sur Instagram.

Sur la Toile, l’usurpation d’identité est devenue une pratique généralisée. Et les usurpateurs privilégient davantage les célébrités qui enregistrent des milliers d’abonnés. Certains d’entre eux vous aller un peu plus loin en piratant les comptes officiels de leurs cibles. De nombreuses personnalités bien connues ont déjà payé le prix cher suite à ces cyberattaques. On peut citer entre autres Nagui, Laurence Boccolini, Michel Cymes, Slimane, Caroline Margeridon, Jenifer, Amel Bent, Alizée.

Ce lundi 14 janvier, Julien Cohen s’est donc servi de son compte Instagram pour donner l’alerte et attirer la vigilance de ses 128 000 abonnés. « Chers amis, bonjour, débutait le meilleur copain de Pierre-Jean Chalençon. Alors j’ai mon community manager qui m’a dit ‘Julien fais une vidéo, car il y a beaucoup de faux comptes à ton nom’, racontait-il par la suite. Alors oui il y a tout un tas de guignols qui se font passer pour moi pour vous soutirer de l’argent ou pour vous faire adhérer à un Fan Club« , expliquait-il. Des comptes destinés en effet à arnaquer ses followers.

« Ils sont très malins ces petits couillons, enchaînait-il nerveusement. Donc voilà, signalez ces comptes, faites-les clôturer, poursuivait-il. Nous, on fait aussi le nécessaire de notre côté, mais c’est malheureusement la rançon du succès, reconnaissait-il. On a plein de faux comptes« , réitérait-il encore.

« Je ne peux pas me rendre compte de qui a usurpé mon identité« .

Une situation déplorable qui rappelle ce que sa collègue Caroline Margeridon a vécu. « Je suis très énervée. Je vous ai expliqué que j’avais perdu mes comptes d’accès sur Facebook, donc je ne peux plus y rentrer. Je ne peux pas me rendre compte de qui a usurpé mon identité en prenant des photos via les réseaux sociaux, et créer des faux comptes, que ce soit Instagram ou Facebook« .