Accueil / People / Julie Gayet se confie sur « ses pires cauchemars » avec ses enfants, Tadeo et Ezéchiel

Julie Gayet se confie sur « ses pires cauchemars » avec ses enfants, Tadeo et Ezéchiel

Julie Gayet se confie sur "ses pires cauchemars" avec ses enfants, Tadeo et Ezéchiel

Si elle est très discrète sur sa vie privée, Julie Gayet se confie sur « ses pires cauchemars » avec ses enfants, Tadeo et Ezéchiel dans Télé 7 Jours. La rédaction de Trop-Libre vous invite à revenir sur les confidences de la comédienne de 49 ans.

Julie Gayet se confie sur « ses pires cauchemars » avec ses enfants, Tadeo et Ezéchiel comme indiqué dans les colonnes de France Dimanche.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Julie Gayet (@iamjuliegayet)

Julie Gayet, une mère angoissée vis-à-vis de ses deux fils.

La compagne de François Hollande a toujours été très discrète sur sa vie privée. Voilà pourquoi on la voit rarement publier des images de sa famille sur les réseaux sociaux. L’actrice de 49 ans met un point d’honneur à garder l’intimité de ses deux fils, Tadeo et Ezechiel, âgés respectivement de 22 et 21 ans. Enfants issus de sa relation passée avec le cinéaste Santiago Amigorena.

Celle qui est à l’affiche de « Une mère parfaite » attendue ce 06 septembre a révélé être plus angoissée que son personnage dans la mini-série dans la vraie vie, notamment vis-à-vis de ses deux fils.

« Drogue du violeur, boîtes de nuit et GHB » !

Elle s’inquiète surtout de l’éventualité à ce que ses enfants puissent être exposés à la drogue du violeur, « cette drogue à effets affolants, versée à l’insu des fêtards par des inconnus mal intentionnés » comme le décrivent nos confrères de France Dimanche qui rendent ainsi les victimes, complètement désinhibées au risque de se laisser entraîner dans un piège qui débouche souvent sur un rapport sexuel non consenti, sans en avoir ensuite le moindre souvenir« .

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Bruno Ducourant (@brunoducourant)

Voilà qui terrorise quotidiennement la comédienne. « Ce tournage m’a permis de me rendre compte des angoisses que peuvent ressentir les parents de grands enfants par rapport aux boîtes de nuit et au GHB, confessait Julie Gayet auprès de Télé 7 Jours. Cette drogue du violeur », rajoutait-elle avant de révéler que Vivre cela est un de mes pires cauchemars ».