Accueil / People / Jean-Pierre Pernaut, furax, pousse un gros coup de sang contre le pass sanitaire !

Jean-Pierre Pernaut, furax, pousse un gros coup de sang contre le pass sanitaire !

Jean-Pierre Pernaut, furax, pousse un gros coup de sang contre le pass sanitaire !

L’ancien pape du 13H de TF1 a encore fait parler de lui. Jean-Pierre Pernaut, furax, pousse un gros coup de sang contre le pass sanitaire ! On vous raconte !

Invité d’Estelle Midi ce vendredi 27 août 2021, Jean-Pierre Pernaut n’a pas été tendre en commentant la nouvelle mesure prise par le gouvernement. Jean-Pierre Pernaut, furax, pousse un gros coup de sang contre le pass sanitaire ! Au tout début de leur conversation, la présentatrice lui a demandé ce qu’il pense des nouveaux radars automatiques.

« J’entends parler d’adolescents qui se font tuer dans les banlieues à cause de la drogue, j’entends parler des risques terroristes« .

 » Cette histoire va encore renforcer notre opinion que l’automobiliste n’est qu’une simple pompe à fric« , affirmait-il sans ambages. Le mari de Nathalie Marquay estime d’ailleurs que l’usage d’un test système peut être comparé à des ” mitraillettes à PV “.

En effet, la préoccupation est ailleurs, poursuivait le papa de Lou et Tom. « J’entends parler d’adolescents qui se font tuer dans les banlieues à cause de la drogue, j’entends parler des risques terroristes…, rapportait-il. Et quand je vois des gendarmes qui contrôlent des vitesses à 1 km/h, à 2 km/h, ils n’ont pas d’autres choses à faire non ! Ils contrôlent les pass sanitaires et les vitesses à 1 km/h en ville, ça m’énerve profondément« , a-t-il fait mention.

Pour qu’une règle soit respectée, il faut qu’elle soit respectable “, développait-il. ” En ville, il va y avoir des panneaux à 30 km/h, ça, c’est encore une folie furieuse “, a-t-il ajouté. Pour Jean-Pierre Pernaut, l’objectif de l’Etat ne rien d’autre que de bourrer la caisse…

C’est « une hérésie totale… »

« Là, on rentre tout juste des vacances, on a roulé sur des autoroutes qui sont à 130 et d’un seul coup, elle passa 110. On ne sait pas pourquoi, s’étonnait-il. Et c’est à cet endroit-là qu’il y a un radar, vous l’avez tous remarqué. Vous avez des autoroutes, parfois aux abords des villes, qui sont limitées à 90 km/h, déclarait-il encore.

« Des autoroutes ! Et puis vous allez dans une petite route de montagne qui est elle aussi limitée à 90, lançait-il. Ce qui est une hérésie totale, jugeait-il. Par contre si vous roulez à 90 sur une petite route de montagne, où il y a des épingles à cheveux, vous êtes mort. C’est de la folie “,a-t-il conclu.