Accueil / People / Découvrez comment Caroline Margeridon a sauvé une Libanaise de l’explosion

Découvrez comment Caroline Margeridon a sauvé une Libanaise de l’explosion

Découvrez comment Caroline Margeridon a sauvé une Libanaise de l'explosion

Découvrez comment Caroline Margeridon a sauvé une Libanaise de l’explosion et ce, grâce à l’émission d’enchères de France 2. On vous donne les détails.

Rappelez-vous de la terrible double explosion qui a ravagé Beyrouth août dernier. Découvrez comment Caroline Margeridon a sauvé une Libanaise de l’explosion.

Cette rencontre improbable de Caroline Margeridon.

Cela fait quelques jours déjà que Caroline Margeridon a quitté la France pour le Liban en compagnie de Stéphane Vanhandenhoven. Un pays que ce dernier affectionne beaucoup étant donné que sa compagne y vit.

Au cours de ce voyage, Caroline Margeridon a fait une rencontre pour le moins bouleversante avec une vieille dame. Cette dernière qui lui a révélé être une adepte d’Affaire conclue ! Une rencontre que la célèbre acheteuse n’a pas manqué de partager sur son Instagram.

« Je voudrais encore une fois vous remercier pour votre aimable présence ainsi que pour votre gentillesse. Ma mère était aux anges de vous avoir enfin rencontrée en personne ainsi que le gentleman Stephane, aimable et humble, lui apprenait la fille de la dame en question. Une chose qu’elle n’a pas pu vous raconter tellement ça l’avait bouleversée et surtout elle a eu peur de craquer devant vous, c’est que votre programme lui a sauvé la vie ! », poursuivait-elle. En effet, c’est pour suivre le programme d’enchères du fin d’après-midi de France 2 qu’elle est parvenue à échapper à l’explosion.

« Elle s’est rendue compte que son programme favori lui a sauvé la vie » !

« Affaire Conclue passe à 18h à Beyrouth, elle ne le rate jamais », assurait sa fille. « Le 4 août 2020, racontait-elle. Elle était assise sur son balcon d’Achrafieh, et en tant que spectatrice assidue, elle rentre à 18h s’installer sur son fauteuil du salon en face de sa télé quand il y eu la fameuse explosion du port après juste quatre petites minutes. Comme la plupart des maisons d’Achrafieh, elle a eu beaucoup de dégâts mais heureusement elle n’a pas été blessée ». « Peu après, continuait-elle. En regardant la chaise de son balcon (où elle était assise) avec le grand morceau de vitre encastré dedans, elle s’est rendue compte que son programme favori lui a sauvé la vie et que Dieu a voulu lui donner une seconde chance ! »