Accueil / People / David Pujadas, Ingrid enfin oubliée, le journaliste a retrouvé l’amour

David Pujadas, Ingrid enfin oubliée, le journaliste a retrouvé l’amour

David Pujadas Ingrid enfin oubliée le journaliste a retrouvé lamour

Peu bavard sur le sujet, le présentateur de LCI a évoqué sa vie de couple. David Pujadas, Ingrid enfin oubliée, le journaliste a retrouvé l’amour. La rédaction de Trop-Libre vous en dit un peu plus.

S’il a toujours usé d’une grande discrétion au sujet de sa vie privée, David Pujadas a pour cette fois, fait exception. Il s’est dévoilé comme jamais auprès du « Monde », ce 11 septembre 2021. Il révèle enfin avoir tourné la page. David Pujadas, Ingrid enfin oubliée, le journaliste a retrouvé l’amour.

David Pujadas se confie sur son nouvel amour !

Après avoir brièvement parlé de ses vacances chez sa mère dans le Rouergue, le journaliste de 56 ans a abordé de fond en comble sur sa vie sentimentale. Cinq ans après sa rupture d’avec la mère de ses enfants, l’ex-mari d’Ingrid Pujadas s’est enfin résolu à revivre une idylle.

« J’aime et j’ai beaucoup aimé« , commençait-il par dévoiler avant de poursuivre avec for conviction. « Et ça, c’est comme les enfants, il ne faut pas le sacrifier« . Le papa d’Esther (26 ans), d’Adèle (22 ans), d’Adam (13 ans) et de Rose (11 ans) se dit désormais, épanoui en amour. S’il est si comblé, il ne tient pas pour autant à partager l’identité de sa chère et tendre.

« Je m’efforce de transmettre quelques valeurs » !

« Avec mes enfants, je suis un père exigeant. Je m’attache à les ouvrir au monde. Une chose est simple : n’essayez jamais d’être copain avec vos enfants. Ils n’attendent pas cela de vous. Ils attendent l’autorité d’un adulte sans confusion des rôles. C’est la différence qui fait l’échange, indiquait le père de famille auprès de TV Magazine. Je m’efforce de transmettre quelques valeurs comme prendre tout ce qui est bon dans la vie, vivre au présent, le respect, s’aimer soi-même pour aimer les autres« .

« Elles ont les armes pour se défendre, mais cela peut être compliqué en cas d’emprise. J’ai toujours répété cela à mes enfants, assurait David Pujadas, notamment par rapport au mouvement #BalanceTonPorc. Si on vous touche, si on se comporte mal avec vous, vous hurlez car personne n’en a le droit. Et n’ayez jamais honte d’en parler, sans considérer que les torts sont partagés. C’est bien ça le plus dur : subir et penser qu’on a quelque chose à se reprocher. »