Accueil / People / Christophe Leroy au cœur d’une nouvelle affaire scandaleuse, l’acolyte de Pierre-Jean Chalençon a commis l’irréparable

Christophe Leroy au cœur d’une nouvelle affaire scandaleuse, l’acolyte de Pierre-Jean Chalençon a commis l’irréparable

Christophe Leroy au cœur d'une nouvelle affaire scandaleuse, l'acolyte de Pierre-Jean Chalençon a commis l'irréparable

Alors que sa réputation est en berne, Christophe Leroy au cœur d’une nouvelle affaire scandaleuse, l’acolyte de Pierre-Jean Chalençon a commis l’irréparable. La rédaction de Trop Libre vous donne plus de détails.

Le chef étoilé est mêlé à une autre sombre histoire qui va donner un sacré coup d’aile à sa réputation déjà au point mort. Après les fameux dîners clandestins, Christophe Leroy au cœur d’une nouvelle affaire scandaleuse, l’acolyte de Pierre-Jean Chalençon a commis l’irréparable. 

Christophe Leroy fait les gros titres pour une autre affaire.

Ce n’est donc pas étonnant qu’il n’ait plus aussi la côte à Saint-Tropez. Le 17 juillet dernier, Christophe Leroy a fait la Une du journal Nice Matin suite aux révélations explosives du maire de Saint-Tropez, Sylvie Siri, à son propos.

Au vu des restrictions sanitaires imposées par le contexte sanitaire actuel, Christophe Leroy avait organisé un « Dîner Barclay« sans prendre la peine d’effectuer une demande d’autorisation auprès des autorités locales. Il s’agit d’un évènement dédié à l’hommage des mémoires d’Eddie Barclay, disparu en 2005.

« L’occupation du domaine public répond à des règles très précises, déclarait la mairesse dans les colonnes de Nice MatinD’autant plus qu’en cette période de crise sanitaire, la ville ne peut tolérer des manifestations sauvages«, continuait-elle.

Le chef étoilé dans le collimateur du fils d’Eddie Barclay.

Ce qui a été soutenu par le propre fils d’Eddie Barclay. « J’ai appris l’organisation d’une fête tropézienne, soi-disant en hommage à mon père, qui en réalité n’est ni plus ni moins qu’une opération commerciale organisée par le chef Christophe Leroy«, expliquait-il.

La fête en question a été « organisée en partie sur le domaine public de Saint-Tropez et dans un espace privé sur réservation moyennant une belle rémunération », faisait-il part tout en mentionnant que le dîner « n’est absolument pas cautionnée ni par la famille, ni par la municipalité. En effet, confirmait-il. « Personne n’a été tenu informé, ni nous, ni Madame La maire ».

Celui de finir son intervention en apprenant qu’il allait « mettre fin à cette relation mise en place depuis des années sans notre consentement entre l’image de mon père et celle nauséabonde de Monsieur Leroy qui, me semble-t-il, veut se faire plus Prince que le Prince…«