Accueil / People / Charlene et Albert de Monaco en phase de divorcer : le prince rembarre cette cousine trop indiscrète !

Charlene et Albert de Monaco en phase de divorcer : le prince rembarre cette cousine trop indiscrète !

Charlene et Albert de Monaco en phase de divorcer : le prince rembarre cette cousine trop indiscrète !

Albert de Monaco a décidé de prendre les choses en main. Lassé par cette rumeur de divorce, le prince a répondu sans fausse modestie à une cousine qui a confirmé en public son éventuel problème de couple.

En effet, Christa Mayhofer Dukor, la cousine de la maman du prince Albert de Monaco, Grace Kelly, a laissé échapper une bombe sur le couple princier. La dame de 78 ans a dévoilé que son neveu et sa femme passaient tout leur temps à se disputer. Un signe annonciateur d’une séparation certaine ajoutait également cette femme qui ne semble pas savoir garder un secret de famille.

« Albert II ne s’entendait plus avec l’ancienne nageuse. On dirait qu’ils ne s’aiment plus« .


« Lorsque je repense au ton de la voix d’Albert, je pense qu’ils ne vont pas tarder à divorcer…« , affirmait sans ambages la septuagénaire. Les parents de Jacques et Gabriella se sont éloignés, poursuivait-elle. Ils ne partagent plus leur quotidien, a-t-elle fait mention en faisant allusion au départ de la Première dame du Rocher pour l’Afrique du Sud. La princesse suit son propre chemin, son mari en fait de même, précisait-elle.

« Honnêtement, j’avais déjà un mauvais pressentiment », développait-elle. « Albert II ne s’entendait plus avec l’ancienne nageuse, a-t-elle fait comprendre. On dirait qu’ils ne s’aiment plus, estimait-elle. Un divorce pourrait bientôt être signé », a-t-elle conclu dans les colonnes de l’hebdomadaire Oggi.

« Elle n’est pas partie parce qu’elle était en colère contre moi ou contre quelqu’un d’autre ».

Dans une entrevue accordée au magazine People, le prince n’a pas nié ce problème qu’il est en train de vivre avec sa femme. « Avec la princesse, je suis dans une phase d’aliénation », reconnaissait-il.

Par contre, « elle n’est pas partie parce qu’elle était en colère contre moi ou contre quelqu’un d’autre », ajoutait-il. « Elle se rendait en Afrique du Sud pour réévaluer le travail de sa Fondation là-bas et prendre un peu de temps avec son frère et quelques amis », précisait-il par la suite. « Ce n’était pas censé être qu’un séjour d’une semaine, 10 jours maximum, et parce qu’elle a eu cette infection, toutes ces complications médicales sont survenues », regrettait-il avec une certaine once de tristesse.