Accueil / People / Charlène de Monaco, l’inquiétude augmente, l’épouse d’Albert victime d’un malaise

Charlène de Monaco, l’inquiétude augmente, l’épouse d’Albert victime d’un malaise

Charlène de Monaco, linquiétude augmente, lépouse dAlbert victime dun malaise

Quelle frayeur nous a fait Charlène de Monaco, l’inquiétude augmente, l’épouse d’Albert victime d’un malaise… A été hospitalisée d’urgence dans un hôpital.

L’épouse du prince Albert II est au cœur de l’actualité après son épisode de malaise. Charlène de Monaco, l’inquiétude augmente, l’épouse d’Albert victime d’un malaise. L’ancienne nageuse professionnelle a en effet, été hospitalisée d’urgence en Afrique du Sud. Fort heureusement, il y a eu beaucoup plus de mal que de peur. Elle a fini par se retrouver ce vendredi, dans un état « stable » tel qu’il a été annoncé par sa fondation.

« Charlène de Monaco a été transportée d’urgence à l’hôpital en ambulance après s’être effondrée » !

L’état de santé de la princesse de Monaco serait-elle en péril ? La présumée rivale de Nicole Coste s’était effondrée dans la loge où elle séjournait. Après quoi elle a été admise ce mercredi soir sous un pseudo dans un hôpital de Durban.  « Son Altesse Sérénissime (S.A.S.) la princesse Charlene de Monaco a été transportée d’urgence à l’hôpital en ambulance tard dans la nuit de mercredi à jeudi après s’être effondrée en raison de complications liées à la grave infection de l’oreille, du nez et de la gorge qu’elle a contractée en mai », nous apprend la fondation à travers un communiqué. Ce n’est que ce vendredi matin qu’elle s’en est sortie indemne.

Il faut savoir que personne ne sait vraiment de quoi avait été opérée la princesse de Monaco ce mois d’août dernier. Le palais a omis de détailler le type d’intervention chirurgicale qu’elle avait subi durant quatre longues heures sous anesthésie générale.

« Les médecins sont encore en train d’établir ce qui s’est passé exactement »

« Les médecins sont encore en train d’établir ce qui s’est passé exactement », indiquait Chantell Wittstock auprès de l‘AFP. Cette dernière occupant la fonction de directrice de la fondation avait rajouté que le malaise était survenu alors que la maman de Jacques et de Gabriella était en train de se « rétablir » de son 3ème opération.