Accueil / People / Charlène de Monaco était un bébé prématuré… On vous donne les détails !

Charlène de Monaco était un bébé prématuré… On vous donne les détails !

Charlène de Monaco était un bébé prématuré... On vous donne les détails !

Le saviez-vous que l’épouse du Prince Albert II de Monaco a vu le jour bien avant l’heure. Oui, Charlène de Monaco était un bébé prématuré.

Charlène Lynette Wittstock de son vrai nom, devenue depuis son mariage avec le souverain, princesse consort de Monaco est sortie du ventre de sa mère avec deux mois d’avance,le 25 janvier 1978 à Bulawayo au Zimbabwe, en Afrique. Charlène de Monaco était donc un bébé prématuré.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Cofre Real (@cofrereal)

Retour sur la naissance de l’épouse du souverain de Monaco.

« Ne vous inquiétez pas, la petite est coriace. Elle va survivre », avait assuré à l’époque les religieuses Lynette Wittstock, sa maman. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’elles avaient eu raison. Néanmoins, l’ex-nageuse olympique n’en a pas moins lutté que tous les autres bébés de son cas. Étant née prématurée, Charlène de Monaco était un bébé pour le moins médicalement vulnérable.

La femme de 43 ans a présenté les « complications » de la prématurité « dont le syndrome de détresse respiratoire et de rétinopathie du prématuré (croissance anormale des vaisseaux sanguins de l’oeil, NDLR) », révélait Michael Wittstock, son père au cours d’une entrevue accordée au magazine sud-africain You, au courant de l’année 2018.

Un nouveau combat pour Charlène de Monaco.

Charlène de Monaco a combattu dès le premier jour de sa vie. Plus tard, elle s’est vue en pleine guerre civile, obligée d’abandonner sa maison aux nouveaux seigneurs du pays. Du haut de ses 12 ans, la maman de Gabriella et Jacques et sa famille ont dû se réfugier à Benoni, une ville d’Afrique du Sud. Une ville sous l’emprise des violences de l’apartheid.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par The Royal Couturier (@royalcouturier)

C’est précisément sur ces terres sud-africaines qu’elle s’est décidée de lancer sa carrière de nageuse professionnelle. Une carrière qui lui a permis de croiser le chemin de celui qui est devenu son époux et père de ses enfants. C’est dans le cadre d’une compétition sportive dans la principauté que le prince Albert II de Monaco l’avait remarqué… »Il était sûr après plusieurs années » d’attente que Charlène de Monaco « était la bonne ». Leur mariage avait été célébré en juillet 2011 dans la cour d’honneur du palais princier. Aujourd’hui encore, la belle-sœur de Caroline et de Stéphanie de Monaco lutte contre les complications d’une « infection de la sphère ORL », loin des siens dans son pays d’exil.