Accueil / People, Show Tv / Ce petit défaut qui commence sérieusement à agacer Jean-Luc Reichmann

Ce petit défaut qui commence sérieusement à agacer Jean-Luc Reichmann

Ce petit défaut qui commence sérieusement à agacer Jean-Luc Reichmann

« Je n’osais pas en parler » ! Découvrez ce petit défaut de Bruno (12 Coups de midi) qui commence sérieusement à agacer Jean-Luc Reichmann.

Alors que Bruno s’attaque à sa 148ème participation, Jean-Luc Reichmann ose enfin aborder ce petit défaut de Bruno (12 Coups de midi) qui commence sérieusement à l’agacer. 

Bruno s’apprête à renverser le record de Paul…

Bruno vient d’atteindre la barre de 148 participations victorieuses dans Les 12 Coups de midi. à cela s’ajoute une grosse cagnotte de plus de 630 000 euros. Plus que quelques jours avant de renverser le record des 153 émissions de Paul.

Malgré cet exploit hors pair et son indiscutable talent, tout le monde commence à ne plus supporter ce petit défaut. Si certains téléspectateurs souhaitent tout simplement voir un autre visage, d’autres déplorent les mauvaises habitudes du jeune Maître de midi. Et Jean-Luc Reichmann fait partie de ces derniers.

En faisant le point sur les actualités, son amie Flavie a relevé les »petites critiques » sur les réseaux sociaux. En effet, une internaute regrette beaucoup que Bruno « n’articule pas assez. Ce qu’elle ne supportait pas le plus c’est qu’elle ne comprenait pas très bien tout ce qu’il dit« .

Une remarque partagée par Jean-Luc Reichmann en personne. S’il n’a pas toujours osé le dire ainsi, il a profité de l’occasion pour exprimer ce qu’il pense vraiment par rapport ce petit défaut de Bruno.

« Je n’osais pas en parler « , confessait-il devant son champion. Ma petite sœur qui est malentendante me dit : il n’articule pas. Heureusement, c’est sous-titré !« , s’expliquait-il par la suite. Une confidence qui a un peu gêné l’inénarrable « Fifou Dingo ».

« Je veux et exige« .

En prenant conscience de ce sentiment de gêne de la part de son petit protégé, le mari de Nathalie Lecoultre a voulu se rattraper. « Quand vous avez un petit coup de mou, tentait-il de se faire comprendre, c’est un petit peu du chewing-gum« .

Mais cela n’avait rien donné. Le mal est déjà dit. Le jeune homme a préféré d’ailleurs jouer franc jeu. Au lieu de se défendre, il a remercié tous ceux qui lui ont fait la remarque. À juste titre, Jean-Luc Reichmann lui avait demandé de faire des efforts pour être mieux compris. Mais il ne se contentait pas d’un simple encouragement. « Je veux et exige« , lâchait-il.