Accueil / People, Show Tv / Ce gros stress de Bruno pour ses débuts dans les 12 Coups de midi !

Ce gros stress de Bruno pour ses débuts dans les 12 Coups de midi !

Ce gros stress de Bruno pour ses débuts dans les 12 Coups de midi !

Derrière ce large sourire, l’actuel Maître de midi dissimule une grosse angoisse. Ce gros stress de Bruno pour ses débuts dans les 12 Coups de midi. Ses confidences !

Pour la toute première fois, le jeune homme s’est confié à cœur ouvert sur ses craintes depuis le premier jour de sa compétition. Un sentiment difficile à maîtriser et qui ne cesse pas par conséquent de le ronger. Zoom sur ce gros stress de Bruno pour ses débuts dans les 12 Coups de midi.

Bruno revient de loin…

Depuis le 21 juin 2021, Bruno est officiellement troisième au classement des plus grands Maîtres de midi. La première place est toujours occupée par Eric. La seconde position revient à l’ancien grand champion devenu persona non grata de TF1, Christian Quesada.

À la première émission, l’actuel Maître de midi n’aurait jamais imaginé atteindre ce niveau. Mais désormais, tout est possible pour lui. Propulsé sur le devant de la scène, Bruno va sans doute en profiter au maximum en participant, pour la toute première fois, au Combat des maîtres.

Cette compétition va démarrer à partir du lundi 5 juillet 2021. Elle ne prendra fin qu’au samedi 10 juillet 2021. Une occasion en or pour le jeune Maître de midi d’affronter les figures emblématiques du jeu comme Timothée, Léo, Xavier, Tata Véro, Paul, etc.

 » C’est le meilleur moyen de me mettre une pression inutile. C’est sûr que ça serait bête de perdre en étant aussi proche d’Éric« .

Interrogé par nos confrères de Télé 7 Jours, Bruno était donc revenu sur ses débuts dans l’émission de Jean-Luc Reichmann. « Quand j’ai commencé l’émission, je ne me projetais pas aussi loin, confessait-il. J’avais surtout la pression car Paul est le chouchou des téléspectateurs des 12 Coups de midi ».

Du coup, j’avais peur des réactions si je le dépassais. Mais dans l’ensemble, elles sont très bonnes« , se réjouissait celui que Jean-Luc Reichmann surnomme le Fifou Dingo. Aujourd’hui, le jeune homme affiche « plus d’objectif » pour tenter d’aller le plus loin possible dans le jeu méridien de TF1.

« C’est le meilleur moyen de me mettre une pression inutile, avouait-il. C’est sûr que ça serait bête de perdre en étant aussi proche d’Éric (199 émissions, NDLR) mais je le vivrais bien« , a-t-il fait bien comprendre.